Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Financial Times confirme l’intox de Libération et Arte

20 décembre 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Le Financial Times confirme l’intox de Libération et Arte

Le Financial Times confirme l’intox de Libération et Arte

Accueil | Veille médias | Le Financial Times confirme l’intox de Libération et Arte

Le Financial Times confirme l’intox de Libération et Arte

20 décembre 2016

L’Ojim a déjà publié plusieurs articles sur les rubriques de redresseurs de torts qui sous couvert de « désintoxication » ou de « décodage » intoxiquent ou recodent toujours dans le même sens, celui de la défense du désordre établi. Notre papier du 16 décembre démontait par le menu une fausse « désintox » de Libération du 8 décembre 2016.

Remar­quons que le 14 décem­bre Arte avait repris l’article de Libéra­tion.

Pour enfon­cer le clou, le 15 décem­bre, le Finan­cial Times, peu sus­cep­ti­ble d’accointance avec les sites qui dénon­cent la pro­pa­gande médi­a­tique sur les clan­des­tins, pub­lie un arti­cle avec le titre suiv­ant « les douanes européennes accusent des organ­i­sa­tions human­i­taires de col­lu­sion avec les passeurs de migrants ».

L’article indique que Fron­tex, l’organisation de con­trôle des fron­tières extérieures de l’Europe, a con­staté que lors des opéra­tions de sauve­tage en haute mer des indi­ca­tions ont été don­nées par des ONG à des migrants — avant le départ de la terre ferme — sur la direc­tion pré­cise à suiv­re pour attein­dre les bateaux des dites ONG.

Dans un récent rap­port, ajoute le Finan­cial Times, l’agence Fron­tex a indiqué que « les réseaux mafieux ont été vus embar­quer des migrants directe­ment sur un bateau d’une ONG ». Ce que con­firme de nom­breuses sources : cer­taines ONG organ­isent directe­ment ou indi­recte­ment l’embarquement des clan­des­tins, leur four­nissent le proces­sus à suiv­re, les numéros de télé­phone à appel­er en don­nant leur coor­don­nées GPS pour être récupérés par la marine ital­i­enne, facil­i­tant le tra­vail des passeurs ! Une tra­ver­sée sûre avec qua­si garantie de bonne fin pour­ra être fac­turée plus cher. Ces accu­sa­tions sont réfutées dans le quo­ti­di­en d’informations économiques par des représen­tants d’ONG qui y voient le signe de la volon­té des autorités européennes de frein­er l’immigration illégale.

Aurons-nous droit, après les infor­ma­tions com­mu­niquées par l’Ojim et par le quo­ti­di­en bri­tan­nique, à une inves­ti­ga­tion un peu plus fouil­lée de Libéra­tion et Arte sur le sujet ? Une dés­in­tox de la dés­in­tox en quelque sorte…

Voir aussi : [Dossier] les Décodeurs, bienvenue au Ministère de la Vérité

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés