Accueil | Actualités | Médias | Un journaliste américain dénonce la ligne « irresponsable » de Charlie Hebdo
Pub­lié le 9 janvier 2015 | Éti­quettes : ,

Un journaliste américain dénonce la ligne « irresponsable » de Charlie Hebdo

Alors que toute la presse internationale a rendu un hommage unanime aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, une tribune parue sur le site du Financial Times fait polémique.

Tony Barber, rédacteur en chef Europe du Financial Times

Tony Barber, rédacteur en chef Europe du Financial Times. Crédit : DR

Tony Barber, rédacteur en chef Europe du quotidien américain, a en effet dénoncé, à contre-courant, la ligne éditoriale « irresponsable » et « stupide » de l'hebdomadaire satirique. « Trop souvent l'irresponsabilité éditoriale a prévalu chez Charlie Hebdo », a-t-il écrit avant d'ajouter : « Il ne s'agit pas pour le moins du monde d'excuser les meurtriers, qui doivent être attrapés et punis, ou de suggérer que la liberté d'expression ne devrait pas s'appliquer à la représentation satirique de la religion. Mais seulement de dire que le bon sens commun serait utile dans des publications telles que Charlie Hebdo, ou le journal danois Jyllands-Posten, qui prétendent remporter une victoire pour la liberté en provoquant des musulmans, alors qu'en réalité ils sont seulement stupides. »

Une prise de position qui a fait s'émouvoir toutes les bonnes âmes encore enivrées par l'émotion. Sur Twitter, certains internautes ont même appelé à la démission de M. Barber. Face à la polémique, une version actualisée et amendée de l'article a été publiée.

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux