Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Armée électronique syrienne attaque le NY Times et Twitter

30 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’Armée électronique syrienne attaque le NY Times et Twitter

L’Armée électronique syrienne attaque le NY Times et Twitter

30 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

« L’Armée électronique syrienne », organisation de pirates informatiques soutenant le régime de Bachar el-Assad, aurait encore frappé.

L’Armée électronique syrienne attaque le NY Times et Twitter

« Salut @Twitter, regarde ton domaine, il est devenu pro­priété de #SEA »

Après avoir piraté les comptes sur les réseaux soci­aux d’Asso­ci­at­ed Press, de la BBC, d’Al-Jazeera, du Finan­cial Times ou encore du Guardian, la SEA s’en est pris au site du New York Times et à Twit­ter. Le site du quo­ti­di­en améri­cain a été touché et était en panne pen­dant plusieurs heures mar­di dernier. « L’es­ti­ma­tion prélim­i­naire est que le prob­lème est prob­a­ble­ment lié à une attaque externe malveil­lante », a déclaré Eileen Mur­phy, un porte-parole du New York Times, sur Twit­ter. Selon un chercheur spé­cial­isé dans la sécu­rité infor­ma­tique, Matt Johansen de White­Hat Secu­ri­ty, ces pannes « font penser à l’Ar­mée élec­tron­ique syrienne ». 

Plus tard, la SEA pub­li­ait sur son compte Twit­ter : « @Twitter, es-tu prêt ? » Suivi de : « Salut @Twitter, regarde ton domaine, il est devenu pro­priété de #SEA ». Le site de micro-blog­ging a relevé que son « sys­tème de noms de domaines a fait l’ob­jet d’un prob­lème ». « Le vision­nage d’im­ages et pho­tos a été tem­po­raire­ment et spo­radique­ment per­tur­bé », a ajouté Twit­ter.

Matt Johansen attribue égale­ment cette attaque à l’Armée syri­enne élec­tron­ique. « Les infor­ma­tions d’en­reg­istrement du domaine (du site) Twit­ter ont aus­si été atteintes par l’Ar­mée élec­tron­ique syri­enne », a‑t-il publié.

Crédit pho­to : der­miller via SXC (cc)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés