Accueil | Actualités | Médias | Le Financial Times bientôt sous pavillon japonais
Pub­lié le 26 juillet 2015 | Éti­quettes : ,

Le Financial Times bientôt sous pavillon japonais

Journal de référence des milieux d'affaires, le Financial Times va être revendu au groupe japonais Nikkei, a annoncé l'éditeur britannique Pearson.

Fondé en 1888, le quotidien va passer, avec son groupe FT Group, sous la houlette des Japonais pour la somme de 1,2 milliard d'euros. « La transaction, qui pourrait être bouclée d'ici à la fin de l'année, ne comprend cependant pas la part de 50% dans The Economist Group que détient actuellement la maison-mère, FT Group », relève L'Express.

Nikkei, mastodonte de l'information financière au pays du soleil levant, réalise ainsi une belle opération en acquérant la bible du secteur et ses 720 000 abonnés. Grâce à cette vente, Pearson, premier éditeur mondial, va pouvoir éponger ses dettes après une année 2014 morose.

60 ans après avoir racheté le Financial Times, Pearson peut désormais se recentrer sur son secteur d'activité originel : l'édition et les services pour le secteur de l'éducation aux États-Unis.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This