Accueil | Actualités | Médias | Le Financial Times bientôt sous pavillon japonais
Pub­lié le 26 juillet 2015 | Éti­quettes : ,

Le Financial Times bientôt sous pavillon japonais

Journal de référence des milieux d'affaires, le Financial Times va être revendu au groupe japonais Nikkei, a annoncé l'éditeur britannique Pearson.

Fondé en 1888, le quotidien va passer, avec son groupe FT Group, sous la houlette des Japonais pour la somme de 1,2 milliard d'euros. « La transaction, qui pourrait être bouclée d'ici à la fin de l'année, ne comprend cependant pas la part de 50% dans The Economist Group que détient actuellement la maison-mère, FT Group », relève L'Express.

Nikkei, mastodonte de l'information financière au pays du soleil levant, réalise ainsi une belle opération en acquérant la bible du secteur et ses 720 000 abonnés. Grâce à cette vente, Pearson, premier éditeur mondial, va pouvoir éponger ses dettes après une année 2014 morose.

60 ans après avoir racheté le Financial Times, Pearson peut désormais se recentrer sur son secteur d'activité originel : l'édition et les services pour le secteur de l'éducation aux États-Unis.

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux