Accueil | Actualités | Médias | Lagardère médias continue de rétrécir, M6 s’étend
Pub­lié le 10 février 2019 | Éti­quettes : , , , , ,

Lagardère médias continue de rétrécir, M6 s’étend

Lagardère se concentre de plus en plus sur Hachette, les boutiques hors taxe dans les aéroports et les enseignes de presse Relay. Si Relay est à la peine comme nous vous le disions dans notre article sur les difficultés du distributeur Presstalis, les boutiques se portent très bien. Pour les médias, l’empire Lagardère n’est plus que l’ombre de lui-même contrairement à M6.

Lagardère médias, effritement programmé

La vente par appartements continue. Après boursier/com, Doctissimo, Mon docteur, Point de vue, Elle vendus à de nouveaux partenaires (liste non limitative), c’est une partie de l’activité télévision qui part chez M6. La chaine musicale Mezzo resterait dans le groupe, mais tout le reste est en discussion avancée avec M6. Tout le reste c’est la chaine pour enfants Gulli très rentable, Canal J, Tiji, Elle Girl, MCM Top et tous les services associés. Restent dans le groupe outre Mezzo, Europe 1 très mal en point et les vaches sacrées Paris Match et JDD.

M6 boulimique

De son côté la chaine de télévision se renforce considérablement. RTL (première radio en France), RTL2, Fun radio ont été intégrés en 2017. Le club de football des girondins de Bordeaux a été vendu pour une forte somme au fond américain GACP. Gulli va apporter au groupe une présence forte sur le segment enfants de 4 à 10 ans et de nouvelles possibilités de synergie.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This