Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
La Voix du Nord et Sud Ouest en mutation

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

4 juillet 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La Voix du Nord et Sud Ouest en mutation

La Voix du Nord et Sud Ouest en mutation

Temps de lecture : 2 minutes

On dit souvent que la PQR, réputée plus proche de ses lecteurs, est en meilleure santé et se trouve dans un environnement plus calme que la presse quotidienne nationale. Ce n’est pas le cas, dans des contextes différents, dans le nord avec La Voix du Nord et dans le sud avec Sud Ouest.

La Voix du Nord perd des voix et des lecteurs

La Voix du Nord est depuis quelques années dev­enue un quo­ti­di­en mil­i­tant comme nous l’analysions en 2016. Plus qu’hos­tile et engagé con­tre le Front Nation­al puis con­tre le Rassem­ble­ment Nation­al, le quo­ti­di­en nav­igue entre sou­tien pru­dent à Xavier Bertrand et respect des caciques social­istes locaux.

Il sem­blerait que cette poli­tique – sans doute voulue par le groupe Rossel son pro­prié­taire – ne paye pas. La tran­si­tion dig­i­tale se passe mal et ne décolle pas. Un pre­mier plan social a eu lieu en 2017, gelant les licen­ciements jusqu’à fin 2021. Nous y sommes presque et le PDG du quo­ti­di­en a déjà annon­cé qu’un deux­ième plan de licen­ciements aura lieu début 2022, sans que l’on con­naisse l’étendue du nom­bre de sup­pres­sion de postes, sans doute obtenue en fusion­nant des édi­tions. Le jour­nal compte main­tenant sur la vidéo pour se dévelop­per, peut-être pour­rait-on sug­gér­er poli­ment un peu plus de plu­ral­isme et moins de mil­i­tan­tisme pour redress­er la diffusion ?

Sud Ouest se féminise

Cette fois ci ce n’est pas un plan de réduc­tion des effec­tifs qui s’annonce mais une revue des cadres qui pour­rait men­er à faire tomber quelques têtes à la direc­tion. Sur fond de fortes ten­sions à la rédac­tion, la direc­tion de Sud Ouest a annon­cé vouloir chercher « une femme recrutée à l’extérieur du jour­nal » pour apporter un regard neuf avec une nou­velle organ­i­sa­tion et de nou­velles plumes. Effet de mode de la fémin­i­sa­tion ? Ou bien ten­ta­tive de bous­culer la rédac­tion après une purge en 2020 qui avait déjà vu de nom­breux départs d’anciens capés du jour­nal ? Un peu des deux sans doute. Le jour­nal annonce aus­si la créa­tion d’une for­ma­tion sur le jour­nal­isme numérique en asso­ci­a­tion avec l’école de jour­nal­isme de Bor­deaux Aquitaine.