Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La revue XXI sort de la tourmente avec une nouvelle formule
Publié le 

2 février 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La revue XXI sort de la tourmente avec une nouvelle formule

La revue XXI sort de la tourmente avec une nouvelle formule

Vous connaissez le « mook », anglicisme contraction de book et de magazine. Dès 2008, les pionniers en France en furent Laurent Beccaria (éditions Les Arènes) et Patrick de Saint-Exupéry (ex Le Figaro) en lançant XXI une revue semestrielle distribuée en librairie (comme un livre) et sur abonnements. Avec une participation minoritaire de Gallimard. La revue a eu ensuite une vie parfois mouvementée. 

Le faux pas de l’Ebdo

En 2018, alors que la revue con­nais­sait un franc suc­cès, les fon­da­teurs lan­cent, sans grande pré­pa­ra­tion, un nou­v­el heb­do­madaire l’Ebdo dont nous avons racon­té la rapi­de décon­fi­ture. Comme les sociétés éditri­ces du mag­a­zine et de l’hebdomadaire n’étaient pas cloi­son­nées, Bec­ca­ria et Saint-Exupéry sont oblig­és, la mort dans l’âme, de ven­dre le titre – ain­si que son petit frère 6 Mois – à la Revue dess­inée adossée au Seuil.

Nouvelle formule

Début 2020, avec son numéro 49 au prix de 16 euros, la revue fait une mue. Le sous-titre « L’information grand for­mat » est rem­placé par « Dans l’intimité du siè­cle ». Le for­mat a été réduit et un Car­net de 20 pages forme un réc­it graphique. Les rédac­tri­ces en chef Léna Mauger et Mar­i­on Quil­lard veu­lent priv­ilégi­er les longs réc­its, revenant à l’ADN de la revue.

La revue revendique un lec­torat sta­ble avec 8000 abon­nés et plus de 20000 ventes en librairie. Elle vise 1000 abon­nés de plus à tra­vers un finance­ment par­tic­i­patif. Elle prof­ite des syn­er­gies dévelop­pées par les titres des nou­veaux pro­prié­taires (Franck Bourg­eron et Syl­vain Ricard avec une par­tic­i­pa­tion minori­taire du Seuil), la Revue dess­inée, Topo et 6 Mois. Un hors-série inti­t­ulé A4 rassem­ble les meilleurs arti­cles sur un thème don­né et se serait ven­du à plus de 8000 exem­plaires.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision