L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La Maison-Blanche : filiale de Fox News ?

17 juillet 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | La Maison-Blanche : filiale de Fox News ?

La Maison-Blanche : filiale de Fox News ?

17 juillet 2018

Temps de lecture : 3 minutes

Le 5 juillet dernier, Bill Shine a rejoint officiellement la Maison-Blanche pour occuper le poste de chef de cabinet adjoint, en charge de la Communication. Pour la première fois, Trump disposera d’un collaborateur qui connait intrinsèquement le monde de la télévision, depuis plus de vingt ans. Shine, partant de la base, s’était hissé au sommet en devenant le plus proche collaborateur du fondateur et dirigeant de Fox News, Roger Ailes, puis a continué pour un temps à assister la direction après le départ de ce dernier.

Les médias ont dif­férem­ment ren­du compte de la nou­velle. De façon neu­tre et factuelle, comme le Tele­graph, qui explique que Trump est frus­tré par sa cou­ver­ture médi­a­tique alors que se pro­file la dernière ligne droite avant les élec­tions par­tielles de l’automne. Ou de façon plus cri­tique, comme pour USA Today, qui a mis l’accent sur les échecs suc­ces­sifs de tous les occu­pants de cette fonc­tion depuis la démis­sion de Hope Hicks, 29 ans, la très proche et très loyale organ­isatrice de la cam­pagne de Trump. La moutarde lui était parait-il mon­té au nez après son har­cèle­ment par les démoc­rates du Con­grès qui voulaient la coin­cer dans l’affaire Russe. Hicks a démis­sion­né en févri­er, et ses suc­cesseurs n’ont pas été à la hau­teur. Hicks, après s’être mise au vert, serait main­tenant en dis­cus­sion pour plusieurs emplois à haut salaire dans le secteur privé.

La plu­part de médias ont été hos­tiles dans leurs com­men­taires, soutenus par les démoc­rates et cer­tains #Nev­ertrumpers qui voient dans la nom­i­na­tion de Shine (qui aurait enter­ré chez Fox les accu­sa­tions de har­cèle­ment sex­uel con­tre son patron Roger Ales comme de son ami Bill O’Reilly), un plan machi­avélique des­tiné à « con­tr­er » les accu­sa­tions con­tre Trump de la star du porno Stormy Daniels. The Hill, dans le genre moral­iste, rap­pelle que cer­tains con­ser­va­teurs pensent que Shine devrait faire l’objet d’une enquête pénale afin de véri­fi­er s’il a com­mis des actes illé­gaux dans la pro­tec­tion de ses amis. Pour pro­téger Trump naturelle­ment. Mais les plus ven­imeux, comme Vox ou The Gar­dian, se sont déchainés.

Les arti­cles sont unanimes sur un point. Shine est proche du com­men­ta­teur du soir Sean Han­ni­ty, self made man richissime des radios locales (il a ain­si quadrillé les États-Unis), passé ensuite à la télévi­sion. Cham­pi­on des taux d’écoute, judo­ka con­fir­mé, Han­ni­ty par­le à Trump tous les soirs afin de faire le bilan de la journée. Il a été instru­men­tal dans la « délégitimi­sa­tion » du FBI et du pro­cureur Mueller. Il est l’agent prin­ci­pal de pro­pa­gande de Trump. À coup de massue!

Mais c’est l’ensemble de Fox News qui main­tenant, à quelques excep­tions, emboite le pas de Trump. On se sou­vient que Trump avait lais­sé enten­dre qu’il souhaiter créer « son » groupe de médias. Depuis, les Mur­doch se sont sem­ble-t-il calmés et jouent le jeu. Tout comme l’équipe du matin Fox & Friends, qui elle vise l’Amérique famil­iale, plus cen­triste, très religieuse, tou­jours prête à val­oris­er les réal­i­sa­tions de l’administration Trump. En con­stant con­tact avec Trump en direct, et avec le pub­lic (mes­sages twit­ter) sans oubli­er des invités plus « bour­geois » que ceux d’Hannity, ils représen­tent la boite à idées de la journée, ou plutôt la boite à tweets de Trump. Puis, il y a les autres jour­nal­istes du soir, comme Tuck­er Carl­son et Lau­ra Ingra­ham, qui col­lec­tive­ment avec Han­ni­ty, ont écrasé les taux d’écoute de CNN « prime time », cepen­dant que MSNBC suit Fox de très près dans le créneau du pub­lic amoureux des conspirations.

Les pre­miers cris d’alarme anti-Fox avaient été lancé en début d’année par le Wash­ing­ton Post, suivi du New York­er. Motif : Trump est « Foxo-dépen­dant » pour sa pro­pa­gande comme pour son infor­ma­tion en direct sur l’état de l’opinion, tan­dis que Fox news est « Trumpo-dépen­dant » pour ses taux d’écoute.

Nul doute que la nom­i­na­tion de Bill Shine à la Mai­son-Blanche va ren­forcer une osmose déjà bien engagée. La ques­tion restant : au ser­vice de quelle politique ?

Mots-clefs : , ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés