Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La liberté d’expression toujours en danger

26 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Actualité de l'Ojim | La liberté d’expression toujours en danger

La liberté d’expression toujours en danger

Madame, Monsieur, 
Vous recevez la newsletter de l’Observatoire du journalisme (Ojim) ou vous nous suivez régulièrement. Grâce à nos actions et à celles d’autres, grâce à votre soutien, la liberticide loi Avia vient d’être retoquée par le Conseil constitutionnel. Mais les menaces sur la liberté d’expression et la liberté d’opinion demeurent.

L’Observatoire du journalisme passe à l’offensive !

Après nos dossiers vidéo sur la men­ace des Sleep­ing giants et les puis­sants réseaux macro­nistes, vus plus de 250 000 fois, nous lançons un nou­veau pro­gramme de vidéos et de pod­casts sur les nou­velles cen­sures et les médias dom­i­nants inféodés au gouvernement.

Nous met­tons en chantier, en asso­ci­a­tion avec un édi­teur, cinq brochures ven­dues à petit prix (5 €) sur les influ­ences cachées des réseaux Soros, les manip­u­la­tions de l’émission Quo­ti­di­en de Yann Barthès ou la pro­pa­gande dis­simulée de la série à suc­cès Plus belle la vie alias Poubelle la vie. D’autres suivront.

Mais tout ceci a un coût !

Une vidéo ou un pod­cast de qual­ité revient à 500 €, nous en pro­je­tons dix soit 5 000 €. Une brochure coûte 2 000 €, nous en pro­je­tons cinq soit 10 000 €. Autant de moyens de con­tourn­er la cen­sure et de garder le lien avec les Français qui souhait­ent préserv­er leur lib­erté d’expression.

Nous avons besoin de 15 000 € pour lancer ce programme !

  • Pour chaque don vous avez droit à un reçu fis­cal de 66% du mon­tant donné.
  • Avec dix dons de 50 € nous finançons une vidéo ou un podcast.
  • Avec dix dons de 100 € nous finançons deux vidéos ou deux podcasts.
  • Avec dix dons de 200 € nous pou­vons lancer une brochure.
  • Chaque dona­teur recevra notre dossier exclusif sur George Soros, le financier du mondialisme.

Face au resser­re­ment des lib­ertés — de vos lib­ertés -, une voix cri­tique des médias de grand chemin est plus que jamais néces­saire. C’est ce rôle que joue l’Observatoire du jour­nal­isme (Ojim).

Donnez-nous les moyens de renforcer notre rôle de vigie et de protecteur de la liberté d’expression. Aidez-nous à défendre la liberté d’opinion.

Claude Chol­let
Prési­dent de l’Ojim

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.

Marine Turchi

PORTRAIT — Née en 1984, Marine Turchi s’est illus­trée par des débuts promet­teurs dans le jour­nal­isme, avec plusieurs récom­pens­es à la clé. Suite à cette brève ascen­sion, elle a rejoint Médi­a­part, le site fondé par Edwy Plenel en 2008, lors de son lancement.