Accueil | Actualités | Médias | La bonne tenue des chaînes d’info en continu le 13 novembre
Pub­lié le 18 novembre 2015 | Éti­quettes : , , ,

La bonne tenue des chaînes d’info en continu le 13 novembre

On ne les y reprendra plus. Après les erreurs commises lors de la prise d'otages de l'Hyper Casher, les médias ont cette fois fait preuve d'une extrême prudence.

Alors que, dans Paris, les coups de feu se mêlaient aux explosions, les deux chaînes d'information en continu, BFMTV et i>Télé, ont pris le temps de mettre en place leur édition spéciale tout en marchant sur des œufs.

Sans même que le CSA ne leur demande, elles ont pris soin de « ne donner aucune information susceptible de mettre en cause » le déroulement des enquêtes et de procéder à un tri méticuleux des informations.

Ainsi, bien qu'elles aient eu connaissance toutes les deux de l’identité d’un des terroristes, Omar Ismaïl Mostefaï, les deux chaînes n'ont rien communiqué car des interpellations étaient prévues dans son entourage, que la divulgation de son identité aurait évidemment compromises.

De même, i>Télé a cessé son direct pendant 1 minute 45 durant les fusillades au Bataclan « pour ne pas effrayer les familles des otages ». « Pas plus que nous n’avons évoqué le mode opératoire ou l’itinéraire des terroristes », a commenté Guillaume Zeller, patron de la rédaction de la chaîne. Voilà qui devrait satisfaire le CSA, qui les avait rappelés à l'ordre en janvier dernier.

Crédit photo : Petr Kopka / Shutterstock.com

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux