Accueil | Actualités | Médias | La bonne tenue des chaînes d’info en continu le 13 novembre
Pub­lié le 18 novembre 2015 | Éti­quettes : , , ,

La bonne tenue des chaînes d’info en continu le 13 novembre

On ne les y reprendra plus. Après les erreurs commises lors de la prise d'otages de l'Hyper Casher, les médias ont cette fois fait preuve d'une extrême prudence.

Alors que, dans Paris, les coups de feu se mêlaient aux explosions, les deux chaînes d'information en continu, BFMTV et i>Télé, ont pris le temps de mettre en place leur édition spéciale tout en marchant sur des œufs.

Sans même que le CSA ne leur demande, elles ont pris soin de « ne donner aucune information susceptible de mettre en cause » le déroulement des enquêtes et de procéder à un tri méticuleux des informations.

Ainsi, bien qu'elles aient eu connaissance toutes les deux de l’identité d’un des terroristes, Omar Ismaïl Mostefaï, les deux chaînes n'ont rien communiqué car des interpellations étaient prévues dans son entourage, que la divulgation de son identité aurait évidemment compromises.

De même, i>Télé a cessé son direct pendant 1 minute 45 durant les fusillades au Bataclan « pour ne pas effrayer les familles des otages ». « Pas plus que nous n’avons évoqué le mode opératoire ou l’itinéraire des terroristes », a commenté Guillaume Zeller, patron de la rédaction de la chaîne. Voilà qui devrait satisfaire le CSA, qui les avait rappelés à l'ordre en janvier dernier.

Crédit photo : Petr Kopka / Shutterstock.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This