Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Křetínský s’intéresse à Libération

14 septembre 2022

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Křetínský s’intéresse à Libération

Křetínský s’intéresse à Libération

14 septembre 2022

Temps de lecture : < 1 minute

Pauvre Libération, balloté de milliardaire à milliardaire, de Rotschild à Patrick Drahi, de Patrick Drahi à Daniel Křetínský. Le journal libéral libertaire trouve toujours un oligarque capitaliste pour le renflouer. Une alliance très concrète d’intérêts convergents. Les uns apportent aux autres leur argent, les autres apportent aux uns une caution politique qui justifie leurs profits.

Capital lève le voile sur l’approche d’une faillite

C’est Cap­i­tal qui a ven­du la mèche, début sep­tem­bre 2022, sous la sig­na­ture de Jamal Hen­ni. Dans un arti­cle récent du 15 juil­let 2022 inti­t­ulé Libéra­tion des sous, des sous !, nous pas­sions une petite annonce fictive :

«  Quo­ti­di­en libéral lib­er­taire, cherche d’urgence entre 10 et 20M€ pour sa survie. S’adresser à Dov Alfon, Libéra­tion. Urgent. Pas sérieux s’abstenir. »

Voir aus­si : Dov Alfon, ancien des ser­vices de ren­seigne­ments israéliens, nou­veau rédac­teur en chef de Libéra­tion

Avec des pertes de 16M€ en 2019, supérieures à 20M€ en 2020/21, les 22M€ don­nés (ou prêtés sans espoir de rem­bourse­ment) par Patrick Drahi en 2020 pour sor­tir par le haut de Libéra­tion seront con­som­més au plus tard début 2023. Ce qui veut dire liq­ui­da­tion judi­ci­aire si un repre­neur ne se man­i­feste pas.

Křetínský en sauveur ? Olivennes en intermédiaire

Selon Cap­i­tal, Křetín­ský serait en négo­ci­a­tion avancée pour inve­stir dans le quo­ti­di­en. Le pseu­do fonds de dota­tion pour une presse indépen­dante qui est main­tenant le pro­prié­taire du jour­nal est entière­ment con­trôlé par des dirigeants de SFR et rien n’empêche une ces­sion à un tiers.

Denis Olivennes est à la manœu­vre, nom­mé directeur général de Libéra­tion en 2020, il était aupar­a­vant respon­s­able de CMI, le pôle édi­tion de Křetín­ský (Mar­i­anne, Elle, Franc-tireur, etc). ll est donc par­faite­ment placé pour faire le lien entre les deux hommes.

Voir aus­si : Denis Olivennes, portrait

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés