Accueil | Actualités | Médias | TV Libertés censurée par YouTube
Pub­lié le 16 juin 2018 | Éti­quettes : , , , ,

TV Libertés censurée par YouTube

Nous vous avons parlé à plusieurs reprises des menaces que font peser les GAFAM sur la liberté d’expression. Début 2018, Google, propriétaire de YouTube, annonçait sa volonté de renforcer la censure.

Déjà pendant le dernier semestre 2017 plusieurs centaines de milliers de vidéos avaient été supprimées et des milliers de comptes annulés. Une politique pour « protéger les annonceurs et les créatifs de contenus inappropriés », afin que « les annonceurs soient assurés que leurs publicités soient voisines de contenus qui reflètent les valeurs de leurs marques ». Et aussi pour « protéger notre communauté contre les contenus extrémistes ou violents » . Tels étaient les propos de la présidente de YouTube Susan Wojcicki à la fin de 2017, qui annonçait vouloir porter à 10000 courant 2018 le nombre de contrôleurs (comprenez censeurs).

Il semblerait que la charmante Susan soit passée à l’action à l'égard de la web télé TV Libertés (TVL) dont la chaîne YouTube qui comptait plus de 100.000 abonnés a été supprimée jeudi 14 juin 2018 au soir. Une chaîne de secours a été mise en place et un recours engagé par TVL. Au moment où nous publions nous ignorons le sort de ce recours.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.