Accueil | Actualités | Médias | TV Libertés censurée par YouTube
Pub­lié le 16 juin 2018 | Éti­quettes : , , , ,

TV Libertés censurée par YouTube

Nous vous avons parlé à plusieurs reprises des menaces que font peser les GAFAM sur la liberté d’expression. Début 2018, Google, propriétaire de YouTube, annonçait sa volonté de renforcer la censure.

Déjà pendant le dernier semestre 2017 plusieurs centaines de milliers de vidéos avaient été supprimées et des milliers de comptes annulés. Une politique pour « protéger les annonceurs et les créatifs de contenus inappropriés », afin que « les annonceurs soient assurés que leurs publicités soient voisines de contenus qui reflètent les valeurs de leurs marques ». Et aussi pour « protéger notre communauté contre les contenus extrémistes ou violents » . Tels étaient les propos de la présidente de YouTube Susan Wojcicki à la fin de 2017, qui annonçait vouloir porter à 10000 courant 2018 le nombre de contrôleurs (comprenez censeurs).

Il semblerait que la charmante Susan soit passée à l’action à l'égard de la web télé TV Libertés (TVL) dont la chaîne YouTube qui comptait plus de 100.000 abonnés a été supprimée jeudi 14 juin 2018 au soir. Une chaîne de secours a été mise en place et un recours engagé par TVL. Au moment où nous publions nous ignorons le sort de ce recours.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This