Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
George Soros contre Fox News, le boycott économique comme arme finale : l’affaire Ingraham

5 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | George Soros contre Fox News, le boycott économique comme arme finale : l’affaire Ingraham

George Soros contre Fox News, le boycott économique comme arme finale : l’affaire Ingraham

Laura Ingraham dont nous avions parlé en décembre 2017 est une des vedettes (d’inspiration chrétienne) de la chaîne américaine Fox News, attirant téléspectateurs et recettes publicitaires. Trop confiante au centième jour du succès — fulgurant — de son émission sur Fox News (The Ingraham angle), la fondatrice du site Cristiano-conservateur Lifezette s’est laissée aller à tweeter le 28 mars que l’étudiant David Hogg, rescapé de la tuerie de Parkland et nouvelle star anti-NRA des grands médias, avait pleurniché pour avoir vu sa candidature refusée sur dossier par quatre universités.

Soros à la manœuvre

Dans la nuit Hogg fut pris en charge par un organe affil­ié à George Soros, Media Mat­ters. Une liste des annon­ceurs du Ingra­ham angle fut établie et pub­liée par Media Mat­ters, cepen­dant que Hogg lançait un appel au boy­cott auprès de ses troupes en dépit des excus­es d’Ingraham. Les médias ont pris le relais, et s’est ensuiv­ie une avalanche de désis­te­ments pub­lic­i­taires.

Cette cam­pagne ici résumée se situe dans le droit fil des inter­ven­tions précé­dentes menées con­tre Fox News (et Bre­it­bart, qui depuis est vic­time d’une hémor­ragie pub­lic­i­taire). Depuis l’élection prési­den­tielle, Fox écrase les grands médias dans la plu­part des tranch­es d’heures su petit matin et de la soirée. Les émis­sions Fox and Friends, Tuck­er Carl­son Tonight, Han­ni­ty, The Ingra­ham Angle, et Fox News @ Night ser­vent à Trump de lien avec la pop­u­la­tion et fonc­tion­nent prin­ci­pale­ment comme son « lab­o­ra­toire à tweets », ce qui explique ain­si par­tielle­ment ses fréquents revire­ments en fonc­tion du pouls de la vox pop­uli.

Intimidation économique

Ingra­ham n’a jamais mâché ses mots sur Soros ou ses équiv­a­lents qui lui ren­dent ici la mon­naie de sa pièce. Après la bataille des algo­rithmes antipop­ulistes, voici main­tenant le plan d’intimidation économique de la famille Mur­doch, pro­prié­taire de Fox New. Les fils Mur­doch avaient déjà lâché le fon­da­teur de Fox News, Roger Ailes sur une affaire de har­cèle­ment. Puis O’Reilly, la loco­mo­tive du soir, avait sauté pour les mêmes raisons. Han­ni­ty avait lui aus­si été à deux doigts de dis­paraitre il y a un an. Et voici main­tenant Ingra­ham, pour qui les néo­con­ser­va­teurs ne vont pas pleur­er, con­sid­érant son scep­ti­cisme à l’égard de l’actuelle rus­so­pho­bie médi­a­tique, ayant de sur­croit ricané à l’ antenne sur l’hypocrisie améri­caine en matière d’intrusions élec­torales à l’étranger.

La direc­tion de la chaîne sem­ble soutenir Ingra­ham, ne voy­ant dans la cam­pagne que de l’intimidation. On ver­ra… don­nons le mot de la fin au site Legal Insur­rec­tion : il s’agit d’une cam­pagne glob­ale de grand rem­place­ment médi­a­tique. Bref une nou­velle révo­lu­tion cul­turelle à la Mao avec Soros en tant que grand tim­o­nier et encore plus grand tré­sori­er.

Crédit pho­to : Gage Skid­more via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).