Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
La rédaction de Gamekult victime du brand content

26 novembre 2022

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La rédaction de Gamekult victime du brand content

La rédaction de Gamekult victime du brand content

26 novembre 2022

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Le brand content, c’est la vieille publicité déguisée. Un article est « inspiré » par une marque ou par l’agence qui défend ses intérêts avec une contrepartie financière, par exemple une publicité. L’article est rédigé par un journaliste de contenu qui reçoit des instructions précises ou mieux, par une agence de communication. Gamekult, repris par le groupe Reworld, devient une illustration du phénomène.

Gamekult, site devenu culte

Seuls les fana­tiques de jeux vidéo con­nais­sent Gamekult, site né en 2000, un peu foutraque, un peu gau­cho, mais indépen­dant des mar­ques et de leur pres­sion pub­lic­i­taire. Devenu le numéro deux du secteur en ligne der­rière jeuxvideo.com (ce dernier non exempt de con­tenus « soutenus »), Gamekult était passé de pro­prié­taire en pro­prié­taire jusqu’à être repris fin 2022 par Reworld qui est au jour­nal­isme ce qu’un équaris­seur est à une tête de bétail. Les chefs de rubrique sont rem­placés par des respon­s­ables de mar­ques, par­don de con­tenus publi-rédactionnels.

Reworld, la presse sans journalistes

Le Groupe Reworld s’est con­sti­tué par rachats jusqu’à attein­dre une cinquan­taine de médias dans la san­té (Top San­té), la télévi­sion (Télé star), la mai­son (Modes et travaux), le monde sci­en­tifique (Sci­ence et vie), les peo­ple (Grazia, Biba, Clos­er), le monde auto­mo­bile (Sport auto). La recette est sim­ple : le moins de jour­nal­istes pos­si­bles, des « pro­duc­teurs de con­tenus » inféodés aux mar­ques, des coûts le plus bas pos­si­ble.  Ses 12000 abon­nés pre­mi­um n’auront pas sauvé le pau­vre Gamekult, dont la total­ité de la rédac­tion est par­tie ou a été débar­quée. Et pau­vres « chargés de con­tenus » qui les remplaceront.

Voir aus­si : Reworld Media, infographie

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés