Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Françoise Nyssen veut un « média engagé pour changer les mentalités »

14 juin 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Françoise Nyssen veut un « média engagé pour changer les mentalités »

Françoise Nyssen veut un « média engagé pour changer les mentalités »

14 juin 2018

Malheureuse Françoise Nyssen, empêtrée dans la loi sur les fake news dont nous avons dit ici tout le mal qu’il fallait en penser, elle se prend les pieds dans le tapis avec une bonne volonté (naïveté ?) consternante dans la discussion sur la réforme de l’audio-visuel public.

La min­istre de la cul­ture a présen­té le 4 juin 2018 ses ori­en­ta­tions pour la réforme de l’audio-visuel pub­lic. Rap­pelons que le 4 décem­bre 2017 le prési­dent de la République sur­pre­nait son monde, en par­lant de « honte de la République » pour définir le secteur des médias publics.

Jeu de chaises musicales

Exit le PDG de Radio France Matthieu Gal­let rem­placé par Sibyle Veil, exit Lau­rent Hoog à l’AFP rem­placé par Fab­rice Fries. En con­gé mal­adie depuis de longs mois, Olivi­er Schrameck, le Prési­dent du CSA, est rem­placé tem­po­raire­ment par Nico­las Curien, le doyen des mem­bres du Con­seil. De quoi désta­bilis­er le système.

Les grandes orientations

Pas de grandes économies, le chiffre de 800 mil­lions d’euros à trou­ver anci­en­nement évo­qué a été raboté autour de 200/300 mil­lions. Sup­pres­sion de France 4, dont la fréquence pour­rait (si le CSA l’approuve) être con­fiée au nou­veau Fran­ce­In­fo à la fois radio et télévi­sion, ou don­née à une chaine « jeunes ». Pri­or­ité au dig­i­tal pour touch­er les jeunes généra­tions, pos­si­ble sup­pres­sion en métro­pole de France Ô la chaine de l’outre-mer, plus de poly­va­lence entre les dif­férents médias publics (il fau­dra har­monis­er les statuts, bon courage !), davan­tage de pro­grammes régionaux pour France 3 (en har­monie avec France Bleu) et un prési­dent com­mun pour tous ces médias, les pistes de réformes ne man­quent pas sans pour autant véri­fi­er le big bang que cer­tains annonçaient ou espéraient. Par con­tre la volon­té de reprise en mains est elle très marquée.

Une volonté politique sans ambiguïté

Un min­istre doit avoir une volon­té poli­tique. Au ser­vice de son admin­is­tra­tion certes mais surtout au ser­vice de tous les admin­istrés qui finan­cent le mon­stre éta­tique par la rede­vance. C’est ici qu’il faut citer in exten­so les pro­pos de la min­istre. Verbatim :

« Un média engagé enfin doit être le miroir de nos dif­férences, d’un sexe et de l’autre, ou des deux, de toutes les couleurs, de toutes les orig­ines, les urbains, les ruraux, de toutes les dif­férences. Le pays des Lumières sur ce sujet, de la diver­sité, est haute­ment réac­tion­naire. Avec une volon­té poli­tique sans ambiguïté, notre média engagé chang­era les men­tal­ités sur le terrain. 
Del­phine [1], tu as dû te sen­tir bien seule lorsque tu por­tais un con­stat à la fois évi­dent et courageux, tu sais, l’homme blanc de plus de 50 ans, vous vous en sou­venez ? Tu n’es plus seule. 
Je porterai cette exi­gence avec autant de pas­sion qu’au sein de mon min­istère, je n’aurai pas de tabou. Vos référents en la matière ne sont pas assez écoutés, je vous demande de les ren­forcer, ils seront réu­nis au sein d’un comité unique chargé de men­er le com­bat et de pro­pos­er des objec­tifs ambitieux qui seront repris dans le cahi­er des charges de cha­cune des sociétés. »

Boufre ! ORTF le retour, comme au bon temps d’Alain Peyr­e­fitte alors min­istre de l’information. Peyr­e­fitte qui annonçait lui-même un nou­veau for­mat de jour­nal télévisé en 1963, vous pou­vez voir la séquence de l’INA ici. Un exer­ci­ce qui nous sem­ble bien daté. Bien daté et pour­tant. Ce que pro­pose Madame Nyssen est il si dif­férent des pro­pos d’un min­istre de l’information ? Elle annonce un comité unique, une sorte de sovi­et choisi par elle, sur des critères de fidél­ité et de docil­ité peut-on devin­er. Ce superbe comité unique que va t’il faire ? Il va offrir aux français un média pub­lic à la fois pro­fes­sion­nel et économe, faire respecter le plu­ral­isme idéologique que peut espér­er le payeur moyen de la rede­vance ? Que nen­ni, il va men­er le com­bat. Un com­bat sans ambiguïté car le nou­veau secteur pub­lic sera un média engagé (il l’était déjà, mais on peut s’attendre à un raidissement).

Puis s’adressant à sa copine (excusez la famil­iar­ité, mais la min­istre l’appelle par son prénom), Del­phine Ernotte, prési­dente de France Télévi­sions, elle lui rap­pelle le bon vieux temps, le temps de la chas­se. Quelle chas­se ? La chas­se à l’homme blanc de plus de 50 ans. Imag­i­nons qu’elle revendique une autre chas­se, tiens par exem­ple la chas­se à la femme noire de moins de 30 ans… Ouh là ! Atten­tion Françoise, la chas­se n’est pas ouverte pour ce gibier. En ce moment l’ouverture c’est pour le mâle blanc (le mal blanc) exclu­sive­ment. Vous pou­vez voir ici le por­trait de Del­phine Ernotte, notre mod­erne Diane chasseresse.

Citoyens ren­trez chez vous, vous vivez dans un pays haute­ment réac­tion­naire, mais vous allez être réé­duqués : le comité unique engen­dr­era un média engagé qui va chang­er sur le ter­rain vos men­tal­ités. Avec une volon­té poli­tique sans ambiguïté. Une nou­velle tra­duc­tion de 1984 de George Orwell vient de sor­tir chez Gal­li­mard, l’Ojim va l’offrir à Françoise Nyssen, c’est cadeau.

Crédit pho­to : Didi­er Plowy via Wikimé­dia (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés