Accueil | Actualités | Médias | François Pinault intéressé par La Provence

François Pinault intéressé par La Provence

Après Jean-Noël Guérini, le duo Mougeotte – Safa et même Bernard Tapie, c'est au tour du milliardaire français François Pinault de lorgner sur le pôle PACA du Groupe Hersant Média (qui détient les journaux La Provence, Nice-Matin, Var-Matin et Corse Matin), révèle LeFigaro.fr ce jeudi. « L'industriel, qui a récemment déjeuné avec François Hollande, aurait les faveurs de l'Élysée, qui voit d'un mauvais œil les marques d'intérêt de Bernard Tapie » indique le quotidien à la devise de Beaumarchais.

Déjà propriétaire du Point, d'Historia et de La Recherche via Artémis, sa holding familiale, François Pinault aurait confié à Cyril Duval, P-DG du premier titre, et à Franz-Olivier Giesbert, directeur et directeur de la publication, « le soin d'étudier de près le dossier ». Le 11 avril 2007, ce dernier avait été entendu par la police pour la publication en 2005 d'un article (« Un PDG interdit de séjour ») jugé complaisant par le juge Philippe Courroye et paru dans son journal Le Point sur le milliardaire français Iskandar Safa, alors recherché par la justice...

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This