Accueil | Actualités | Médias | Quels investisseurs pour Nice-Matin ?
Pub­lié le 12 novembre 2012 | Éti­quettes : , , , ,

Quels investisseurs pour Nice-Matin ?

L’information circule déjà depuis plusieurs semaines. Quelques mois seulement après son départ des rédactions du Figaro, Étienne Mougeotte serait intéressé par le rachat de Nice-Matin, et Var-Matin actuellement propriété du groupe Hersant Média. Ces deux titres vendent encore à eux deux, presque 140 000 exemplaires.

Pour appuyer sa proposition, Etienne Mougeotte s’associerait avec le financier franco-libanais Iskandar Safa. Celui-ci, connu pour être mêlé aux tractations ayant permis la libération des otages du Liban avec Jean-Charles Marchiani, avait également été soupçonné d’avoir détourné de l’argent dans le cadre de contrats passés par la Sofremi, société liée au ministère de l’intérieur, quand Charles Pasqua en était le ministre. Cette société était en charge d’aider les entreprises à exporter des armements. Iskandar Safa avait été relaxé en octobre 2007.

Cependant, plusieurs questions restent en suspens dans ce dossier, notamment, le nombre très important de salariés du groupe (presque un millier !) et le statut, rare, du journal niçois, société de participation ouvrière.

Enfin, détail intéressant, La Lettre A souligne que l’arrivée d’Étienne Mougeotte et d’Iskandar Safa « dans le dossier de Nice-Matin s’est faite avec le feu vert du maire UMP de la ville, Christian Estrosi » !

Sources : Le Figaro / La Lettre A

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This