Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Télévisions payera plus ses rédacteurs en chef faisant la promotion de la “diversité”

24 janvier 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France Télévisions payera plus ses rédacteurs en chef faisant la promotion de la “diversité”

France Télévisions payera plus ses rédacteurs en chef faisant la promotion de la “diversité”

Delphine Ernotte avait prévenu, “la diversité sera le fil rouge” de son nouveau mandat à la tête de France Télévisions. Dans la “Lettre de Bruxelles” du Monde du 18 janvier 2021, nous venons d’apprendre que la rémunération des rédacteurs en chef de France Télévisions pouvait maintenant varier selon la place que font ces derniers à “l’Europe” (entendez l’Union Européenne), “l’Outre-Mer” ou bien, la “diversité”…

Chez France Télévisions, “l’Europe” ne serait pas assez évoqué

Le sujet qui sem­ble servir de point de départ à cette nou­velle règle finan­cière, c’est celui de l’Europe, qui serait “nég­ligée dans le traite­ment de l’actualité”. Ne com­prenez pas vrai­ment l’Europe, encore moins les européens mais la défense de la poli­tique de l’Union Européenne.

Une étude de la Fon­da­tion Jean-Jau­rès pub­liée en décem­bre 2019, esti­mait les infor­ma­tions dif­fusées dans les JT en 2018, par­lant de l’actualité européenne, ne représen­ter que 2.7% du con­tenu total. Mal­gré les nom­breux pro­grammes relat­ifs à ce sujet sur France Info (“La faute à l’Europe”, “Drôle d’Europe” ou la série “Par­lement”), ce n’est pas assez, cette chaîne béné­fi­ciant d’une “audi­ence rel­a­tive­ment restreinte”.

Une telle audi­ence ne sem­ble pour­tant pas être un hasard quand on voit la vision de l’Europe qu’a, par exem­ple, Maxime Cal­li­garo, co-scé­nar­iste de la série “Par­lement”…

Il faut peu­pler l’imaginaire européen, créer des images qui y soient asso­ciées. En matière cul­turelle, l’Europe est qua­si­ment une terre vierge.”

Nos aïeux jusqu’à Homère, vien­nent de se retourn­er dans leurs tombes !

Par ailleurs, le som­met de l’État ne sem­ble pas non plus être étranger à cette nou­velle direc­tive. Lors d’une audi­tion à l’Assemblée nationale le 17 sep­tem­bre 2020, Clé­ment Beaune, le secré­taire d’État aux affaires européennes, avait appelé à “ren­forcer les mécan­ismes qui con­duisent nos chaînes publiques à par­ler davan­tage d’Europe” par “tous les moyens pos­si­bles de con­trainte ou de pres­sion”. Le ser­vice pub­lic s’est donc exécuté.

Diversité, visibilité, Outre-Mer, Europe”

Si le con­stat con­cer­nait essen­tielle­ment le sujet Union Européenne, la nou­velle trame de fond que doivent pro­mou­voir les rédac­teurs en chef de France Télévi­sions, s’ils veu­lent espér­er amélior­er leur salaire, est finale­ment résumée par l’énigmatique libel­lé “Diver­sité, vis­i­bil­ité, Out­re-Mer, Europe”.

Comme l’a rap­pelé RT, il serait bon que France Télévi­sions se sou­vi­enne de la Déc­la­ra­tion des devoirs et des droits des jour­nal­istes (Charte de déon­tolo­gie de Munich) de 1971, qui fait un impor­tant rap­pel, celui de “ne jamais con­fon­dre le méti­er de jour­nal­iste avec celui du pub­lic­i­taire ou du pro­pa­gan­diste”.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.