Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | France Télévisions : après les frais de taxis, les frais de bouche !
France Télévisions : après les frais de taxis, les frais de bouche !

18 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | France Télévisions : après les frais de taxis, les frais de bouche !

France Télévisions : après les frais de taxis, les frais de bouche !

France Télévisions : après les frais de taxis, les frais de bouche !

On ne s’en lasse pas. Après le conflit suite à la nomination dans des conditions opaques du nouveau PDG Delphine Ernotte, après le thriller du naufrage financier du groupe, après l’affaire des fiches illégales sur les salariés et après l’affaire des frais de taxis énormes de plusieurs responsables, le feuilleton des affaires France Télévisions revient avec une saison 5 : les frais de bouche de certains responsables.

La Cour des Comptes enquête ain­si actuelle­ment sur plusieurs dizaines de mil­liers d’eu­ros de frais de taxis accu­mulés par plusieurs respon­s­ables – dont Frédéric Olivennes, Yann Chapelon, Nathalie André ou Anne Holmès. Ceux-ci, et d’autres respon­s­ables, se sont vu deman­der par Philippe Maréchal, patron de l’au­dit interne, de jus­ti­fi­er leurs cours­es de taxis depuis 2011. Un nou­veau nom est sor­ti de l’om­bre : il s’ag­it de Jessy Dani­ac, respon­s­able du ser­vice de presse depuis 2011 et recrutée sous Adjari, celui-là même qui est main­tenant directeur de la direc­tion générale de l’in­dus­trie et des médias cul­turels, et qui s’emploie à pro­téger son bilan financier – désas­treux – en réfléchissant à pren­dre au con­tribuable de quoi combler le trou qu’il a creusé.

Selon l’un des syn­di­cats, la CGC-Médias, Jessy Dani­ac a elle aus­si par­ticipé au creuse­ment de l’abîme où s’en­fonce le groupe d’au­dio­vi­suel pub­lic. Après avoir épinglé les allers-retours nom­breux entre Paris et Nice de l’un des respon­s­ables, Yann Chapel­lon, ex-directeur de France Télévi­sions Dis­tri­b­u­tion, le syn­di­cat se fait écho des soupçons qu’en­tre­tient la cour des Comptes à l’encontre de Jessy Dani­ac, pas seule­ment pour ses notes de taxi mais aus­si ses frais de bouche. Elle sem­blait être une impor­tante con­som­ma­trice de taxis : « vis­i­ble­ment l’intéressée ne se déplaçait qua­si­ment qu’en taxi, matins, midis et soirs », pointe le syn­di­cat, mais était aus­si très attachée à un restau­rant : « ses notes de restau­rant au “Math­usalem” (en face de France Télé, sous le pont du Garigliano) où elle déje­u­nait très sou­vent mais alors très, très très sou­vent ». Comme can­tine, ce n’est pas don­né : compter 38 € le repas sans le vin.

Voir aussi  Pflimlin va-t-il démissionner ?

Crédit pho­to : SARYMSAKOV ANDREY / Shutterstock.com

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.