Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> Les Obsédés du Complot » ou Caroline éclairant le peuple
Publié le 

7 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | « Les Obsédés du Complot » ou Caroline éclairant le peuple

« Les Obsédés du Complot » ou Caroline éclairant le peuple

Ce mardi 5 janvier sur France 5 arrivait enfin aux yeux du peuple ignorant l’incontestable réalité sur ceux qui sont appelés « conspirationnistes » : l’épisode 1 de la série de documentaires de Caroline Fourest (voir le portrait que l’Ojim lui a consacré) : « les réseaux de l’extrême ».

Ce pre­mier numéro était con­sacré aux « obsédés du Com­plot ». Le titre en soi annonce la couleur : quiconque se pose une ques­tion en marge du dis­cours offi­ciel est d’emblée asso­cié à un « obsédé », c’est-à-dire une per­son­ne qui n’a pas toute sa rai­son. Le vocab­u­laire util­isé dans la suite du doc­u­men­taire ne fera pas men­tir cette idée : les per­son­nes scep­tiques à l’égard de la ver­sion offi­cielle du 11 sep­tem­bre sont asso­ciés à « l’extrême-droite », à « l’antisémitisme », à la « para­noïa » et, bien sûr, au « néga­tion­nisme ». Ce vocab­u­laire répéti­tif rap­pelle, s’il en était besoin, que les per­son­nes que l’on voit dans le reportage défendre une autre vérité que la vérité offi­cielle le font pour des raisons for­cé­ment obscures et cachées.

Toute analyse un peu cri­tique à l’égard de la poli­tique extérieure des États-Unis, notam­ment au Moyen-Ori­ent, est immé­di­ate­ment qual­i­fiée de com­plo­tiste par Car­o­line Fourest et les héré­tiques sont d’une manière ou d’une autre liés à l’axe du Mal : Iran, Russie, Syrie. Mais le doc­u­men­taire n’en est pas à un rac­cour­ci près. Le remède au men­songe et au fanatisme ? Les « experts » et les jour­nal­istes, bien enten­du, de préférence ceux qui déroulent le doxa offi­cielle. Ces grands « sachants » pos­sè­dent la vérité qu’ils bran­dis­sent fière­ment à la face des citoyens naïfs ou idéo­logues, qu’ils sont les seuls à pou­voir sauver de leur égare­ment.

C’est au fond une défense de l’ordre et de la vérité étab­lis à laque­lle on a assisté sans sur­prise au cours de ce doc­u­men­taire.

Encore trois épisodes, dif­fusés au rythme d’un tous les mardis, atten­dent le pub­lic et, espère Car­o­line Fourest, gar­di­enne de la Vérité et du Bien, con­tribueront à lui ôter ses mal­saines inter­ro­ga­tions. Con­tentez-vous de ce qu’on vous racon­te et silence dans les rangs. Tel est le mes­sage de la rebelle. Mer­ci Car­o­line…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision