Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> Dépressions Ahmed, Youssouf », la météo allemande au diapason de la diversité multiculturelle

14 janvier 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | « Dépressions Ahmed, Youssouf », la météo allemande au diapason de la diversité multiculturelle

« Dépressions Ahmed, Youssouf », la météo allemande au diapason de la diversité multiculturelle

14 janvier 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Nous avons déjà traduit plusieurs articles de notre confrère berlinois Junge Freiheit sur la multiculturalisme germanique. Sur le « manque de rédacteurs en chef issus de l’immigration », et sur la haine de soi ; un papier du 5 janvier 2021 attire notre attention sur les phénomènes météo eux aussi atteints par cette mode « altérophile » qui n’a rien à voir avec les hommes forts qui soulèvent des poids.

Berlin. 05/01/2021 Les Nou­veaux acteurs des médias alle­mands (NdMM) — suite : Nous avions vu dans un arti­cle précé­dent com­ment cette organ­i­sa­tion de “migrants” veut chang­er l’Alle­magne. Désor­mais, c’est par le biais de la météo que doit s’ex­primer la diver­sité : les phénomènes météorologiques por­tant jusqu’à présent des noms bien alle­mands, devront être rebap­tisés sur les cartes de météo. Exit Fritz et Hans, bien­v­enue à Ahmed et Youssouf…

Ain­si, cet organ­isme a acheté des par­rainages pour plusieurs zones de haute et basse pres­sion atmo­sphérique afin de ren­dre vis­i­ble « la diver­sité de la pop­u­la­tion » car, aux dires de ses dirigeants, « selon l’Office fédéral de sta­tis­tiques, env­i­ron 26% de la pop­u­la­tion alle­mande sont issus de «migra­tions». Désor­mais donc, « les phénomènes météorologiques doivent porter des noms util­isés chez les « migrants ».

Auraient donc été acquis récem­ment 14 par­rainages pour une cam­pagne de «cor­rec­tion de la météo». Les dépres­sions atmo­sphériques et anti­cy­clones, par exem­ple, de la pre­mière manche en 2021 sont nom­mées par l’or­gan­i­sa­tion Ahmed, Goran, Yous­souf, Dim­itrios, Drag­i­ca et Chana. “Ren­dre le cli­mat plus diver­si­fié n’est qu’une étape sym­bol­ique”, a déclaré la prési­dente Fer­da Ata­man. “Il est impor­tant que la diver­sité sociale devi­enne enfin la norme, partout.”

Nous détournons la météo”

Tout a com­mencé avec la dépres­sion « Ahmed » et les chutes de neige actuelles en Alle­magne. “Nous détournons la météo et n’ar­rêterons pas de faire du foin jusqu’à ce que tout le monde com­prenne que notre société est diver­si­fiée !” peut-on lire sur la page Twit­ter #Weath­er cor­rec­tion, appar­tenant à l’organisation.

Ces par­rainages météorologiques peu­vent être demandés à l’In­sti­tut de météorolo­gie. Un anti­cy­clone coûte actuelle­ment 360 €, une dépres­sion, 240 €. L’or­gan­i­sa­tion, qui est financée par le min­istère fédéral des Affaires famil­iales, entre autres, a déclaré que leur acqui­si­tion était cou­verte par des dons. Au cours des dernières années, les sub­ven­tions de l’État ver­sées à cet organ­isme ont aug­men­té régulièrement.

Quota de migrants pour les journalistes

Est égale­ment exigé, par l’or­gan­isme, un quo­ta de migrants pour les jour­nal­istes ;  les médias devraient ain­si s’en­gager à employ­er au moins 30% de jour­nal­istes issus de l’im­mi­gra­tion d’i­ci 2030. De plus, les «non-blancs» devraient fig­ur­er ou inter­venir dans toutes les émis­sions, quel que soit leur type.

Le réseau fait par­tie des «Nou­velles organ­i­sa­tions alle­man­des» et se con­sid­ère comme « représen­tant des intérêts des pro­fes­sion­nels des médias ayant une his­toire de migra­tion ». Chaque année, il décerne le prix négatif de la « Pomme de terre d’or », pour des reportages « racistes et stigmatisants ».

Tra­duc­tion : AC

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés