Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský
Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

23 juillet 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

Pre­mière dif­fu­sion le 17/02/2019

Denis Olivennes est une personnalité incontournable du monde médiatique français. Après avoir dirigé huit ans le pôle médias du groupe Lagardère, son bilan paraît mitigé : à côté de l’effondrement d’Europe 1 (qui se poursuit après son départ), la vente d’une grande partie des titres au groupe Rossel et au Tchèque Daniel Křetínský, qu’il va rejoindre désormais, s’est faite dans de bonnes conditions financières.

Olivennes chez Lagardère

C’est peu dire qu’Olivennes a régné chez Lagardère médias. L’ancien troskyste de la LCR recon­ver­ti libéral bon teint, proche de Car­la Bruni et Nico­las Sarkozy y super­vi­sait le cœur du groupe, le JDD, Paris-Match, Europe 1 tout en gar­dant un œil sur les autres chaines télévisées et revues. Même s’il a eu par­fois des rap­ports dif­fi­ciles avec Ramzy Khi­roun, exé­cu­teur des bass­es œuvres d’Arnaud Lagardère après avoir été celui de DSK, il con­ser­vait une grande lib­erté d’action au sein du groupe, jusqu’à son évic­tion d’Europe 1 en 2017.

Olivennes chez Křetínský

Et d’ailleurs c’est lui qui est chargé des négo­ci­a­tions pour ven­dre une grande par­tie des titres au groupe Rossel ou… à Daniel Křetín­ský. Le charme a sans doute opéré, Olivennes sera recruté par Křetín­ský. De mau­vais esprits ver­raient là un con­flit d’intérêts, le man­ag­er qui représente le vendeur rejoint celui qui rachète…

D’autres y ver­ront une habile manœu­vre du Tchèque. Olivennes a un beau car­net d’adresses sur la place de Paris. Mar­ié à une vedette de la mode, ayant puis­sam­ment œuvré pour Macron via le JDD et Paris Match lors de la cam­pagne prési­den­tielle de 2017, il met­tra ces rela­tions à la dis­po­si­tion de son nou­veau patron.

Esprit de revanche ?

Ce sera aus­si une belle revanche pour Olivennes auprès du groupe Le Monde. Rap­pelez vous, en 2010 Claude Per­driel allié à Olivennes présente un offre de rachat du Monde. Las ce sera l’offre du trio infer­nal Bergé-Niel-Pigasse qui l’emportera. En 2019 Olivennes va représen­ter Křetín­ský (qui a racheté la moitié des parts de Pigasse) au con­seil de sur­veil­lance du Monde. Si ce n’est pas là une belle revanche…

Voir aussi

Denis Olivennes

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.