Accueil | Actualités | Médias | Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský
Pub­lié le 17 février 2019 | Éti­quettes : , , ,

Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

Denis Olivennes est une personnalité incontournable du monde médiatique français. Après avoir dirigé huit ans le pôle médias du groupe Lagardère, son bilan paraît mitigé : à côté de l’effondrement d’Europe 1 (qui se poursuit après son départ), la vente d’une grande partie des titres au groupe Rossel et au Tchèque Daniel Křetínský, qu’il va rejoindre désormais, s’est faite dans de bonnes conditions financières.

Olivennes chez Lagardère

C’est peu dire qu’Olivennes a régné chez Lagardère médias. L’ancien troskyste de la LCR reconverti libéral bon teint, proche de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy y supervisait le cœur du groupe, le JDD, Paris-Match, Europe 1 tout en gardant un œil sur les autres chaines télévisées et revues. Même s’il a eu parfois des rapports difficiles avec Ramzy Khiroun, exécuteur des basses œuvres d’Arnaud Lagardère après avoir été celui de DSK, il conservait une grande liberté d’action au sein du groupe, jusqu’à son éviction d’Europe 1 en 2017.

Olivennes chez Křetínský

Et d’ailleurs c’est lui qui est chargé des négociations pour vendre une grande partie des titres au groupe Rossel ou… à Daniel Křetínský. Le charme a sans doute opéré, Olivennes sera recruté par Křetínský. De mauvais esprits verraient là un conflit d’intérêts, le manager qui représente le vendeur rejoint celui qui rachète…

D’autres y verront une habile manœuvre du Tchèque. Olivennes a un beau carnet d’adresses sur la place de Paris. Marié à une vedette de la mode, ayant puissamment œuvré pour Macron via le JDD et Paris Match lors de la campagne présidentielle de 2017, il mettra ces relations à la disposition de son nouveau patron.

Esprit de revanche ?

Ce sera aussi une belle revanche pour Olivennes auprès du groupe Le Monde. Rappelez vous, en 2010 Claude Perdriel allié à Olivennes présente un offre de rachat du Monde. Las ce sera l’offre du trio infernal Bergé-Niel-Pigasse qui l’emportera. En 2019 Olivennes va représenter Křetínský (qui a racheté la moitié des parts de Pigasse) au conseil de surveillance du Monde. Si ce n’est pas là une belle revanche…

Voir aussi

Denis Olivennes

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux