Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský
Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

23 juillet 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

Denis Olivennes passe de chez Lagardère à Daniel Křetínský

Pre­mière dif­fu­sion le 17/02/2019

Denis Olivennes est une personnalité incontournable du monde médiatique français. Après avoir dirigé huit ans le pôle médias du groupe Lagardère, son bilan paraît mitigé : à côté de l’effondrement d’Europe 1 (qui se poursuit après son départ), la vente d’une grande partie des titres au groupe Rossel et au Tchèque Daniel Křetínský, qu’il va rejoindre désormais, s’est faite dans de bonnes conditions financières.

Olivennes chez Lagardère

C’est peu dire qu’Olivennes a régné chez Lagardère médias. L’ancien troskyste de la LCR recon­ver­ti libéral bon teint, proche de Car­la Bruni et Nico­las Sarkozy y super­vi­sait le cœur du groupe, le JDD, Paris-Match, Europe 1 tout en gar­dant un œil sur les autres chaines télévisées et revues. Même s’il a eu par­fois des rap­ports dif­fi­ciles avec Ramzy Khi­roun, exé­cu­teur des bass­es œuvres d’Arnaud Lagardère après avoir été celui de DSK, il con­ser­vait une grande lib­erté d’action au sein du groupe, jusqu’à son évic­tion d’Europe 1 en 2017.

Olivennes chez Křetínský

Et d’ailleurs c’est lui qui est chargé des négo­ci­a­tions pour ven­dre une grande par­tie des titres au groupe Rossel ou… à Daniel Křetín­ský. Le charme a sans doute opéré, Olivennes sera recruté par Křetín­ský. De mau­vais esprits ver­raient là un con­flit d’intérêts, le man­ag­er qui représente le vendeur rejoint celui qui rachète…

D’autres y ver­ront une habile manœu­vre du Tchèque. Olivennes a un beau car­net d’adresses sur la place de Paris. Mar­ié à une vedette de la mode, ayant puis­sam­ment œuvré pour Macron via le JDD et Paris Match lors de la cam­pagne prési­den­tielle de 2017, il met­tra ces rela­tions à la dis­po­si­tion de son nou­veau patron.

Voir aussi  Marianne en forme, double effet Polony/Gilets jaunes

Esprit de revanche ?

Ce sera aus­si une belle revanche pour Olivennes auprès du groupe Le Monde. Rap­pelez vous, en 2010 Claude Per­driel allié à Olivennes présente un offre de rachat du Monde. Las ce sera l’offre du trio infer­nal Bergé-Niel-Pigasse qui l’emportera. En 2019 Olivennes va représen­ter Křetín­ský (qui a racheté la moitié des parts de Pigasse) au con­seil de sur­veil­lance du Monde. Si ce n’est pas là une belle revanche…

Voir aussi

Denis Olivennes

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.