Crise de la PQR : au tour de La Voix du Nord

Les journaux régionaux sont en crise. Après Ouest-France, Sud-Ouest et Centre-France, c’est La Voix du Nord qui se voit contraint de décider d’un plan d’économies.

Celui-ci s’appliquera pour la période 2014-2015 et aura pour conséquence le non-remplacement des départs « naturels » comme les retraites et les départs volontaires, a annoncé la direction ce mardi 26 novembre.

« Ces mesures d’économies devraient nous permettre de traverser 2014 et 2015 sans avoir recours à des départs contraints », a estimé Jacques Hardoin, directeur général du groupe. Appartenant au groupe belge Rossel, La Voix du Nord voit sa diffusion baisser, à l’instar des autres ténors de la PQR. Son chiffre d’affaires a chuté de 10% cette année par rapport à 2012 et ses ventes ont baissé de 4,74 % l’année dernière.

Pour contrer ce phénomène, La Voix du Nord mise, comme beaucoup, sur le numérique. Mais les recettes ne suffisent pas à combler le vide créé par la chute du papier…