Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
[Numérique] Vitesse supérieure pour La Voix du Nord
Publié le 

22 janvier 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | [Numérique] Vitesse supérieure pour La Voix du Nord

[Numérique] Vitesse supérieure pour La Voix du Nord

Avec un investissement de 6 millions d’euros dans un nouveau logiciel, le groupe belge Rossel veut faire passer le quotidien La Voix du Nord à la vitesse supérieure en matière de numérique.

Ce logi­ciel, News­gate, a été conçu pour favoris­er la dif­fu­sion mul­ti­mé­dia. C’est donc à La Voix du Nord que revient le droit d’ouvrir le bal ; les autres jour­naux du groupe suiv­ront la marche. L’objectif est de pro­duire plus de con­tenus pour un coût iden­tique, con­tenu dif­fusé sur davan­tage de sup­ports mais avec pri­or­ité au numérique. C’est ce que l’on appelle le « reverse pub­lish­ing », con­sis­tant à pub­li­er d’abord les arti­cles de la rédac­tion bimé­dia en numérique avant de les faire paraitre sur papi­er – ce que fait déjà le quo­ti­di­en gra­tu­it Metro. Une for­mule payante de la ver­sion numérique de La Voix du Nord a déjà été mise en place sur le site. Jacques Hardoin, patron du groupe La Voix du Nord, explique aux Échos qu’il « ne s’ag­it pas d’une course à l’au­di­ence mais de fidélis­er notre audi­ence régionale en lui appor­tant plus de ser­vices ».

Mal­gré ces pro­jets, le groupe La Voix du Nord con­nait tou­jours des dif­fi­cultés avec, en 2012, une baisse des ventes (-2,5 % pour La Voix du nord, ‑4,5 % pour Nord Éclair) et un recul de 4 % de son chiffre d’affaire pub­lic­i­taire par rap­port à 2011. Aus­si, l’ex­cé­dent brut d’ex­ploita­tion du groupe a chuté de 40 % et l’aide au portage est égale­ment en baisse. Devant cette sit­u­a­tion, com­mune à beau­coup de jour­naux, la direc­tion a décidé de réduire ses effec­tifs. 60 départs volon­taires et départs à la retraite non rem­placés devraient ain­si avoir lieu prochaine­ment. « Ces départs volon­taires doivent nous per­me­t­tre de garder une rentabil­ité suff­isante afin de con­tin­uer à nous dévelop­per et à inve­stir », a estimé Jacques Hardoin. Pro­duire plus de con­tenu avec moins de jour­nal­istes ? Ce genre d’équation finit générale­ment par engen­dr­er du con­tenu de moin­dre qual­ité, ce qui pré­cip­ite davan­tage encore la baisse du lec­torat. Espérons que La Voix du Nord n’est pas entrée à son tour dans ce cer­cle vicieux.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision