Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Conflit chez Sleeping Giants, le mâle blanc n’aurait pas laissé assez de place à sa collaboratrice racisée

30 juillet 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Conflit chez Sleeping Giants, le mâle blanc n’aurait pas laissé assez de place à sa collaboratrice racisée

Conflit chez Sleeping Giants, le mâle blanc n’aurait pas laissé assez de place à sa collaboratrice racisée

[Pre­mière dif­fu­sion le 12 juil­let 2020]

BuzzFeed News nous raconte dans un long article comment les deux personnalités les plus importantes des Sleeping Giants se sont disputés pendant plusieurs années avant de se séparer le 8 juillet dernier. Plus précisément, c’est Nandini Jammi (la collaboratrice racisée, spécialiste du marketing) qui a quitté l’organisation adepte du “name and shame” après un conflit avec Matt Rivitz (le mâle blanc) suite à de longs débats sur qui était le chef. Rivitz semblait vouloir être le seul à la tête des cyberactivistes alors que Jammi, rêvait d’être son “égal”.

Combat de chefs dans un marigot

Rivitz, un vétéran dans l’industrie pub­lic­i­taire, a créé les Sleep­ing Giants en novem­bre 2016. Quelques jours plus tard, Jam­mi a eu la même idée et après quelques pub­li­ca­tions cha­cun de leurs côtés, ils sont entrés en con­tact pour struc­tur­er l’organisation éponyme.

Mais pen­dant toutes ces années, Rivitz sem­ble avoir voulu rester le numéro 1, nom­breuses ont été les dis­putes entre les deux sur qui était le “dirigeant”, le “co-fon­da­teur”, etc. Rivitz n’aurait pas don­né accès à cer­tains dossiers à Jam­mi, entre autres, une vraie his­toire de guerre de petits chefs pen­dant plusieurs années, relayée en détails par Buz­zFeed News.

Encore de la faute du mâle blanc

Mal­gré cet appar­ent sim­ple con­flit de per­son­nes, Jam­mi prof­ite de l’occasion pour taper sur son mâle blanc de col­lègue, qui, bien que défenseur acharné du poli­tique­ment cor­rect, agit encore prob­a­ble­ment pour défense son priv­ilège blanc.

Dans une pub­li­ca­tion sur Medi­um où elle revient sur son his­toire, elle sous-titre sa tri­bune “Com­ment mon co-fon­da­teur homme blanc (?) m’a effacé du mou­ve­ment que nous avons con­stru­it ensem­ble”. C’est le seul moment où elle ren­voie son com­parse à sa couleur de peau, mais faire cela dès la pre­mière ligne en dit long sur son état d’esprit. Elle explique par la suite :

Mais il était clair que même si je fai­sais le même tra­vail que Matt, il ne me con­sid­érait pas comme un égal.”

Pour le meilleur ou le pire, toute organ­i­sa­tion a besoin d’un chef et ce rôle au sein des Sleep­ing Giants m’a appartenu, indépen­dam­ment du titre.”

Même chez les égal­i­taristes forcenés, on joue au petit chef et l’accusation de racisme n’est jamais bien loin. Pau­vre Matt Rivitz, nou­velle illus­tra­tion de la fable de l’arroseur arrosé.

Voir notre vidéo sur les Sleeping Giants

Derniers portraits ajoutés

Claude Askolovitch

PORTRAIT — Claude Askolovitch débute sa car­rière à Sci­ences et Vie Économie puis entre à RFO avant d’être engagé au Matin de Paris. Fin 1987, il rejoint Europe 1 puis devient reporter à l’EDJ et à Marianne.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.