Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Complotisme : un bobard d’or pour Bourdin direct, BFM et RMC ? Deuxième partie

13 février 2019

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | Veille médias | Complotisme : un bobard d’or pour Bourdin direct, BFM et RMC ? Deuxième partie

Complotisme : un bobard d’or pour Bourdin direct, BFM et RMC ? Deuxième partie

Accueil | Veille médias | Complotisme : un bobard d’or pour Bourdin direct, BFM et RMC ? Deuxième partie

Complotisme : un bobard d’or pour Bourdin direct, BFM et RMC ? Deuxième partie

13 février 2019

Le 6 février 2019, comme en 2018, l’association Conspiracy Watch et la Fondation Jean Jaurès, marqués à gauche, publiaient leur seconde enquête consacrée au conspirationnisme. Globalement les enseignements sont les mêmes que l’année précédente. Par contre, il est intéressant d’écouter comment un média tel que RMC en rend compte.

Les prin­ci­paux enseigne­ments de cette nou­velle enquête méri­tent que l’on s’y arrête un instant, bien qu’étant qua­si­ment iden­tiques à ceux de 2017/2018. Pourquoi ? Ces élé­ments sont repris tels quels, sans esprit cri­tique par les médias évo­quant l’enquête les 6 et 7 févri­er 2019, à com­mencer par Le Figaro ou RMC par exem­ple. Qua­si­ment ? Le mot est impor­tant : le thème dom­i­nant de l’enquête est que « Les Français sont tou­jours aus­si sen­si­bles aux théories du com­plot ».

Première partie de notre dossier

Com­plo­tisme : un bobard d’or pour Bour­din direct, BFM et RMC ? Pre­mière partie

Un regard différent ?

L’enquête n’interroge pas du tout le rap­port que les jeunes ont à ces théories, par­fois, ou sou­vent, avant tout ludique… mais comme les enquêtes ne se penchent pas sur ce critère…

Elle n’interroge pas plus le pro­fil de ces jeunes : désœu­vrés ? Dans une famille déjà sen­si­bil­isée au com­plo­tisme ? Etc. Les deux témoins filmés par BFM/RMC le 6 févri­er, jeunes étu­di­ants, s’amusent à l’évidence des ques­tions et de leurs pro­pres répons­es, un peu comme nom­bre de jeunes envoient un deman­deur à l’opposé de l’endroit recher­ché, pour s’amuser, quand quelqu’un leur demande sa route. La jeunesse est taquine.

Culture vidéo et jeux

De plus, nul, dans la sphère médi­a­tique offi­cielle, ne sem­ble tenir compte de faits pré­cis qui per­me­t­traient d’éclairer ce genre d’enquête avec un autre œil, si l’on ose dire.

Exem­ples :

Les complots imaginaires peuvent cacher des complots réels

Quoi de neuf sous le soleil, en réal­ité ? Out­re qu’il est de notoriété publique que l’histoire du monde n’a pas été exempte de com­plots, que l’on demande à Jules César ou à Bona­parte, que l’on pense au Water­gate ou aux fumeuses armes de destruc­tion mas­sives présen­tées à l’ONU par la pre­mière puis­sance du monde, cer­taines des théories sont à ce point liées à la sub­cul­ture qu’elles l’étaient déjà il y a 50 ans.

Il en va ain­si de l’influence sup­posée des extrater­restres sur le cours de notre monde, des OVNIS ou de la Terre Creuse dans laque­lle des nazis se seraient réfugiés en 1945… Tout cela pro­duit de l’imaginaire et du ludique, que l’on pense à Indi­ana Jones, lesquels sont par nature le lieu où nav­igue le plus la jeunesse. D’autres l’étaient déjà durant la Révo­lu­tion française, ain­si le pré­ten­du groupe des illu­mi­nati.

Notons que ce dernier irrigue le ciné­ma (Da Vin­ci Code), les jeux vidéo (Assassin’s creed), la lit­téra­ture… Dans les années 1970, la revue Planète fondée par Jacques Bergi­er et Louis Pauwels dans la foulée de l’incroyable suc­cès de leur best-sell­er Le matin des magi­ciens, livre pro­mo­teur de la notion d’ésotérisme nazi, et donc d’agissement « en-dessous de la réal­ité appar­ente », tou­jours disponible en for­mat poche chez Gal­li­mard, ce qui n’est pas anodin, dévelop­pait absol­u­ment tous les thèmes que l’on trou­ve actuelle­ment dans les théories du com­plot, à l’exception de celles nées depuis, par exem­ple autour du 11 sep­tem­bre 2001 ou du terrorisme.

Les complots imaginaires sont de bonnes affaires commerciales

Ain­si, un des élé­ments entière­ment oublié par les médias offi­ciels est que l’essentiel des théories qui nour­ris­sent les théories du com­plot sont pro­mues par la cul­ture main­stream, dans ses réseaux, en pre­mier lieu à des fins com­mer­ciales, de libraires en grande sur­face en pas­sant par les médiathèques, les édi­teurs ou les sites de vente en ligne. C’est ain­si que sur RMC, dans Bour­din direct, l’on s’inquiète de la dif­fu­sion de ces théories tan­dis qu’à d’autres moments de la journée cer­taines, en par­ti­c­uli­er celles liées aux extrater­restres ou aux pou­voirs sup­posés sur­na­turels des Égyp­tiens, sont dif­fusées par RMC décou­verte.

Ceux qui cri­tiquent la con­fu­sion des esprits seraient-ils de fait des esprits confus.

Les théories du Com­plot ? À quoi ser­vent-elles alors ? A faire du béné­fice pour cer­tains ? Et a dis­créditer cer­tains autres ?

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés