Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Christophe Barbier sur les retraites
Christophe Barbier sur les retraites

1 septembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Christophe Barbier sur les retraites

Christophe Barbier sur les retraites

Christophe Barbier sur les retraites

Les lecteurs de l’Ojim connaissent bien Christophe Barbier, petit marquis libéral libertaire dont nous avons actualisé le portrait en juin 2018. L’homme qui déclarait à La Règle du jeu en février 2013 : « Il existe une série d’épisodes historiques qui ont permis de trancher, si j’ose dire, entre le « bien et le mal », entre ce qui est de Gauche et ce qui ne l’est pas. » (La Règle du jeu, 21 février 2013).

Et l’admirateur du sys­tème chi­nois de régu­la­tion d’internet sur Les Grandes gueules le 3 jan­vi­er 2014 « Inter­net n’est pas un no man’s land. On peut aus­si com­bat­tre sur inter­net juridique­ment ceux qui vio­lent la loi, et notam­ment la loi Gayssot. On peut y aller, il suf­fit que les autorités s’en don­nent les moyens […] Inter­net est un champ d’impunité parce que ça part dans tous les sens. Mais ça se régule aus­si inter­net ! Entre nous, les Chi­nois y arrivent bien.» 

Retraités vous êtes déjà morts

L’annonce par le gou­verne­ment courant août 2018 de ne reval­oris­er les retraites qu’à hau­teur de 0,3% l’an dans les deux prochaines années sig­ni­fie un recul net du pou­voir d’achat des con­cernés, au moment où l’inflation tourne autour de 2%. Ces retraités en voudront-ils au gou­verne­ment lors des élec­tions (lég­isla­tives et prési­den­tielle) de 2022 ? C’est la ques­tion posée sur BFM à Christophe Bar­bi­er lors du baromètre des édi­to­ri­al­istes, le lun­di 27 août 2018.

La jour­nal­iste pose la ques­tion : cette poli­tique peut-elle être dan­gereuse sur le plan élec­toral dans deux ans pour le pou­voir macronien ? La réponse est lumineuse :

« Sans tomber dans le cynisme, il y a beau­coup des plus âgés de ce pays qui ne seront plus électeurs en 2022, parce qu’ils seront morts. Et voilà ! »

Nous lais­sons à nos lecteurs le soin de com­menter cette prise de posi­tion dont la fran­chise peut étonner.

Crédit pho­to : Cadrem­ploi via Youtube (DR)

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Arthur Dreyfuss

PORTRAIT — Le ben­jamin de l’état-major de Patrick Drahi n’en finit pas de mon­ter dans la hiérar­chie d’Altice.

Cyril Hanouna

PORTRAIT — Incar­na­tion de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les suc­cès et les places dans le Paysage Audio­vi­suel Français (PAF) en tant que pro­duc­teur, ani­ma­teur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma.

Christian Terras

PORTRAIT — C’est un homme qui appa­rait régulière­ment dans les médias quand il s’agit de faire le procès de l’Église catholique. Présen­té comme « théolo­gien », ou comme un « grand spé­cial­iste du catholi­cisme », il est con­sid­éré comme un inter­locu­teur val­able et objectif.

Mélissa Theuriau

PORTRAIT. Incar­na­tion vivante de la mix­ité heureuse et bour­geoise, cette grande prêtresse de la tolérance offi­cie depuis l’île-Saint-Louis, loin des car­cass­es de voitures brûlées et des vapeurs de haschich.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).