Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Christophe Barbier sur les retraites

1 septembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Christophe Barbier sur les retraites

Christophe Barbier sur les retraites

Les lecteurs de l’Ojim connaissent bien Christophe Barbier, petit marquis libéral libertaire dont nous avons actualisé le portrait en juin 2018. L’homme qui déclarait à La Règle du jeu en février 2013 : « Il existe une série d’épisodes historiques qui ont permis de trancher, si j’ose dire, entre le « bien et le mal », entre ce qui est de Gauche et ce qui ne l’est pas. » (La Règle du jeu, 21 février 2013).

Et l’admirateur du sys­tème chi­nois de régu­la­tion d’internet sur Les Grandes gueules le 3 jan­vi­er 2014 « Inter­net n’est pas un no man’s land. On peut aus­si com­bat­tre sur inter­net juridique­ment ceux qui vio­lent la loi, et notam­ment la loi Gayssot. On peut y aller, il suf­fit que les autorités s’en don­nent les moyens […] Inter­net est un champ d’impunité parce que ça part dans tous les sens. Mais ça se régule aus­si inter­net ! Entre nous, les Chi­nois y arrivent bien.» 

Retraités vous êtes déjà morts

L’annonce par le gou­verne­ment courant août 2018 de ne reval­oris­er les retraites qu’à hau­teur de 0,3% l’an dans les deux prochaines années sig­ni­fie un recul net du pou­voir d’achat des con­cernés, au moment où l’inflation tourne autour de 2%. Ces retraités en voudront-ils au gou­verne­ment lors des élec­tions (lég­isla­tives et prési­den­tielle) de 2022 ? C’est la ques­tion posée sur BFM à Christophe Bar­bi­er lors du baromètre des édi­to­ri­al­istes, le lun­di 27 août 2018.

La jour­nal­iste pose la ques­tion : cette poli­tique peut-elle être dan­gereuse sur le plan élec­toral dans deux ans pour le pou­voir macronien ? La réponse est lumineuse :

« Sans tomber dans le cynisme, il y a beau­coup des plus âgés de ce pays qui ne seront plus électeurs en 2022, parce qu’ils seront morts. Et voilà ! »

Nous lais­sons à nos lecteurs le soin de com­menter cette prise de posi­tion dont la fran­chise peut étonner.

Crédit pho­to : Cadrem­ploi via Youtube (DR)

Sur le même sujet

Related Posts

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.