Accueil | Actualités | Médias | Charlie Hebdo : Luz ne dessinera plus jamais Mahomet
Pub­lié le 30 avril 2015 | Éti­quettes : ,

Charlie Hebdo : Luz ne dessinera plus jamais Mahomet

Dans un entretien accordé aux Inrocks mercredi 29 avril, Luz, dessinateur de Charlie Hebdo, a expliqué qu'il ne « dessinerai(t) plus le personnage de Mahomet ».

Pour justifier son choix, celui-ci a déclaré qu'il « ne l'intéressait plus ». « Je m'en suis lassé, tout comme de celui de Sarkozy. Je ne vais pas passer ma vie à les dessiner », a-t-il ajouté, qualifiant au passage le titre du numéro dit des « survivants », sorti juste après la tuerie et représentant Mahomet avec une pancarte « Je suis Charlie » et le texte « Tout est pardonné », de nom « à la con ».

Un choix qui pourrait s'assimiler à une capitulation devant le terrorisme. Pourtant, réagissant aux propos de Philippe Val, ancien patron de Charlie, où celui-ci estimait que les terroristes avaient gagné suite à l'attentat, Luz a dit avoir « sauté au plafond ». « C'est tellement dingue. Il n'est plus lui-même, ce garçon, et il ne parle qu'en son nom ! Il n'est plus “Charlie”, il n'est pas “Charlie”. Il fait juste partie de l'histoire de “Charlie”. Il est dans le déni de ce qu'il a été pour ce journal », a-t-il estimé.

Et de conclure : « Les terroristes n'ont pas gagné. Ils auront gagné si la France entière continue d'avoir peur », cette peur étant... « du ressort du FN » ! CQFD.

Voir notre portrait de Philippe Val

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This