Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Cédric O veut tuer les médias non conformes

22 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Cédric O veut tuer les médias non conformes

Cédric O veut tuer les médias non conformes

Qui connaît Cédric O ? Cédric O (son patronyme est d’origine coréenne), obscur secrétaire d’État au numérique, ancien des équipes DSK au PS, membre de Terra Nova, ancien conseiller parlementaire de Pierre Moscovici, ancien membre des équipes de campagne de François Hollande, un des premiers ralliés à la macronie. Il se fait remarquer par son zèle à ériger de nouvelles censures.

Metteur en scène et justicier

Mon­sieur O est un des met­teurs en scène des accords scel­lés entre le prési­dent Macron et les équipes de Face­book à l’occasion du Forum pour la gou­ver­nance de l’internet, tenu à Paris en novem­bre 2018.

Déjà à l’été 2019, inter­rogé par l’agence Reuters, le sémil­lant O se réjouis­sait de la coopéra­tion de Face­book en matière de répres­sion des opin­ions non con­formes, le réseau allait com­mu­ni­quer à la jus­tice les adress­es IP des contrevenants :

« Ils nous ont annon­cé que (…), eu égard aux dis­cus­sions qu’ils ont eues avec nous, ils allaient trans­met­tre les adress­es IP pour les con­tenus de haine en ligne qui seraient demandées par la jus­tice. Ce qui est une énorme nou­velle… Cela veut dire que le proces­sus judi­ci­aire va pou­voir se dérouler nor­male­ment. C’est vrai­ment très impor­tant, ils ne vont le faire que pour la France ».

Récidiviste

Mon­sieur O récidive fin 2019. Lors de l’examen de la loi Avia con­tre « les dis­cours de haine sur inter­net » les séna­teurs LaREM ont fait vot­er un amende­ment qui oblig­erait les annon­ceurs à pub­li­er la liste de tous les sites où ils dif­fusent leurs pub­lic­ités. Com­men­taire de Mon­sieur O “je suis cer­tain que cer­taines organ­i­sa­tions se pencheront sur le sujet et les alert­eront, ce qui en fait assèche une par­tie du finance­ment des sites extrêmes ou que nous souhaitons ici voir dis­paraître”. Nous soulignons « que nous souhaitons voir dis­paraître ». Le pro­pos est clair et sans ambages : tout site ou média en ligne non con­forme aux desider­a­ta et aux intérêts con­joints des pou­voirs publics actuels et de Face­book sera mis en dan­ger finan­cière­ment. Mon­sieur O comme Officine (de sur­veil­lance), Œil (de son maître), Ordon­na­teur (des bass­es œuvres), comme Oli­garchie peut-être ?

Pho­to : Cédric O. Source : Wiki­me­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.