Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Caroline Fourest remise en place sur sa « Poutinophobie »
Publié le 

13 mai 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Caroline Fourest remise en place sur sa « Poutinophobie »

Caroline Fourest remise en place sur sa « Poutinophobie »

Débat houleux samedi soir sur le plateau du « Grand Journal » de Canal+ autour d’un échange sur l’attitude des médias français dans la crise ukrainienne.

Car­o­line Fourest, qui voit des yeux arrachés partout, a pu se frot­ter à Nat­acha Polony qui a dénon­cé la « rus­so­pho­bie » de la France. « Du point de vue français il y a un énorme prob­lème, et pas seule­ment avec les jour­nal­istes d’ailleurs. Il y a de la part des élites poli­tiques, une rus­so­pho­bie qui est frap­pante », a‑t-elle con­staté.

Et la jour­nal­iste du Figaro de soulign­er que, dans la presse française, il y a « une façon de présen­ter les choses en min­imisant totale­ment le rôle de l’ex­trême droite ukraini­enne », avant de s’en pren­dre aux édi­tos du jour­nal Le Monde, très anti-Pou­tine.

Réac­tion de Fourest : « C’est très soft par rap­port à ce qu’il est en train de faire. » Et la mil­i­tante fémin­iste (qui, on le rap­pelle, a mon­tré des ten­dress­es très par­ti­c­ulières envers la Femen ukraini­enne Inna Shevchenko) d’in­sis­ter sur la pré­ten­due volon­té pou­tini­enne de désta­bilis­er l’Ukraine pour pou­voir inter­venir.

« Pas seule­ment ! Vous min­imisez totale­ment le rôle des Améri­cains dans la crise ukraini­enne. C’est quand même hal­lu­ci­nant de faire l’im­passe absolue là-dessus », a vive­ment réa­gi Nat­acha Polony. C’é­tait sans compter sur Jean-Michel Apathie, venu en grand sauveur de Car­o­line Fourest : « On peut quand-même dire que Vladimir Pou­tine est un drôle de coco, si je puis dire. (…) Si Bachar el-Assad assas­sine des femmes et des enfants dans son pays c’est avec la com­plic­ité de Vladimir Pou­tine qui fait depuis deux ans tout ce qu’il peut pour empêch­er de trou­ver une solu­tion poli­tique. Pou­tine est en train de désta­bilis­er la région. On peut quand-même dire que Vladimir Pou­tine est un sale type. »

C’est alors qu’Anne Nivat, nou­velle chroniqueuse du « Grand Jour­nal » et spé­cial­iste de la Russie, s’est imposée dans un débat qu’elle avait, jusqu’à présent, écouté silen­cieuse­ment. « Ça m’a­muse beau­coup de voir des édi­to­ri­al­istes français s’écharp­er et avoir beau­coup de pas­sion sur la Russie ! (…) On par­le d’évène­ments très com­plex­es qui sont en train de se dévelop­per à l’in­stant même où nous par­lons. Et je trou­ve ça un peu ridicule d’avoir des idées hyper franch­es et arrêtées comme vous venez de le mon­tr­er », a‑t-elle déclaré avant de lancer, à l’at­ten­tion de Car­o­line Fourest : « Il est plus facile pour les médias français de taper sur Pou­tine que d’es­say­er de com­pren­dre dans les nuances une sit­u­a­tion com­plexe. (…) Je vous mets au défi d’aller faire du reportage en Russie, en Ukraine et en Crimée ! »

Fourest va-t-elle en tir­er les leçons et cess­er d’évo­quer avec cer­ti­tude des sujets qu’elle ne maîtrise vis­i­ble­ment pas ? Il est per­mis d’en douter…

Voir nos portraits de Caroline Fourest et de Natacha Polony

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision