Accueil | Actualités | Médias | Canal+ : Bolloré convoqué par le CSA
Pub­lié le 17 septembre 2015 | Éti­quettes : , ,

Canal+ : Bolloré convoqué par le CSA

Inquiet des agissements du nouveau patron du groupe Vivendi (propriétaire de Canal+) à l'égard de la chaîne cryptée, le CSA a convoqué Vincent Bolloré le 24 septembre prochain.

Si le Conseil assure qu'il ne s'agit pas d'une « convocation », de nombreuses questions seront sans doute sur la table après la reprise en main musclée de la chaîne par l'homme d'affaires. Relégation des Guignols en crypté, remplacement des auteurs, nominations contestées, interventions éditoriales, licenciements... tant de sujets que les Sages vont sans doute aborder.

« Les Sages de l'institution vont-ils calmer le jeu ou vont-ils hausser le ton en enjoignant Vincent Bolloré de respecter l'indépendance de ses rédactions et les conventions de ses chaînes signées avec le CSA ? », s'interroge puremedias.com. Pour le savoir, il faudra patienter, d'autant que l'audience ne sera pas publique.

Quoi qu'il en soit, la reprise en main du fleuron de la bien-pensance médiatique, initiateur d'un « esprit Canal » aujourd'hui menacé, semble inquiéter à plus d'un titre les grands médias mais auss le CSA...

Voir notre infographie du groupe Canal+

Crédit photo : Copyleft via Wikimedia (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux