Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Australie : Facebook arrête de bloquer le contenu des médias
Australie : Facebook arrête de bloquer le contenu des médias

1 mars 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Australie : Facebook arrête de bloquer le contenu des médias

Australie : Facebook arrête de bloquer le contenu des médias

Australie : Facebook arrête de bloquer le contenu des médias

Fin janvier, les tout-puissants Google et Facebook avaient menacé l’Australie de bloquer leurs services dans le pays si le projet de loi en cours d’élaboration qui les visait était maintenu tel quel. Le 18 février 2021, Facebook a mis ses menaces à exécution en bloquant des pages Facebook de différents médias australiens, puis faisant marche arrière avec une demi-victoire.

Le projet australien de “code de conduite”

A l’origine des men­aces des GAFAM et des sanc­tions pris­es par Face­book, se trou­ve le “code de con­duite” du gou­verne­ment aus­tralien pour con­train­dre les deux entre­pris­es à rémunér­er cer­tains médias dont ils repren­nent le con­tenu. Le sujet de la répar­ti­tion des recettes est fréquem­ment sur le devant de la scène comme en France, où un accord a été trou­vé avec Google en jan­vi­er, sur les “droits voisins”. En Aus­tralie, Google s’est d’ailleurs aus­si mon­tré plus coopératif en trou­vant finale­ment des accords avec plusieurs organes de presse, après avoir men­acé d’y blo­quer son moteur de recherche.

Des pénal­ités de plusieurs mil­lions d’euros étaient prévues par l’Australie en cas de non-respect des dispositions.

Accord favorable à Facebook avec le gouvernement

Face­book et le gou­verne­ment aus­tralien ont finale­ment trou­vé un accord de dernière minute au sujet de ce pro­jet de loi, le 23 févri­er. Le géant améri­cain a alors annon­cé la fin du blocage des con­tenus d’actualité en place depuis près d’une semaine.

Ce com­pro­mis per­met d’éviter à Face­book, mais aus­si à Google par exem­ple, de subir les mesures com­pris­es dans le “code de con­duite” si ces derniers appor­tent une “con­tri­bu­tion sig­ni­fica­tive” aux médias aus­traliens par le biais “d’accords commerciaux”.

Un délai sup­plé­men­taire leur a d’ailleurs aus­si été accordé pour qu’ils puis­sent trou­ver des accords avec les groupes de presse.

Quelques heures après l’annonce de ce com­pro­mis, Face­book a révélé avoir un pre­mier pro­jet d’accord avec l’important groupe aus­tralien Sev­en West Media.

Mais cette évo­lu­tion du pro­jet de loi affaib­lit aus­si les médias avec par exem­ple “la pos­si­bil­ité de décider si des actu­al­ités appa­rais­sent sur Face­book ou non afin que nous [Face­book] ne soyons pas automa­tique­ment soumis à une négo­ci­a­tion for­cée”. Dif­fi­cile, sinon impos­si­ble, même pour les États, de tenir tête aux nou­velles idol­es numériques.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.