Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Audiences des radios en berne, Europe 1 à la traîne

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

28 novembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Audiences des radios en berne, Europe 1 à la traîne

Audiences des radios en berne, Europe 1 à la traîne

Temps de lecture : 2 minutes

C’est un effet bizarre de la crise sanitaire, les Français écoutent moins la radio, le média radiophonique a perdu plus de 900.000 auditeurs entre 2019 et l’automne 2021. Si toutes les chaînes sont en régression, Europe 1 est encore en queue de peloton.

Où sont les auditeurs ?

France Inter, tou­jours en tête du pal­marès, perd qua­si 300.000 audi­teurs, RTL en aban­donne 200.000 tout comme Europe 1 qui tombe sous les 4,5% de parts de marché.

La chaîne a rétré­ci de 200 à 144 per­son­nes entre le print­emps et l’automne, depuis de jeunes jour­nal­istes ont été recrutés et la rédac­tion peut souf­fler même si la nou­velle grille n’a pas encore don­né tous ses effets.

Plus de pluralisme sur Europe 1…

…ou plus exacte­ment la fin de la pré­dom­i­nance absolue des jour­nal­istes du monde libéral lib­er­taire qui avaient péti­tion­né car un mem­bre de la rédac­tion de Valeurs actuelles avait rejoint la rédac­tion. Louis de Raguenel, fort mal accueil­li, a été con­fir­mé comme respon­s­able du ser­vice poli­tique. L’arrivée de Math­ieu Bock-Côté au Grand ren­dez-vous du dimanche, celle annon­cée d’Éric Brunet (ex RTL et LCI) pour ren­forcer la mati­nale, por­tent la mar­que d’un change­ment de régime, même si offi­cielle­ment Arnaud Lagardère reste aux commandes.

La chaîne con­tin­ue sa mue, le départ de Nico­las Can­teloup fait main­tenant par­tie de l’histoire anci­enne. Lau­rence Fer­rari (une anci­enne de la mai­son) ani­me Punch­line le soir et son audi­ence est en nette pro­gres­sion. La direc­trice de la radio Con­stance Bec­qué se donne deux saisons pour rétablir l’audience… et les comptes.

Voir aus­si : Crê­page de chignon : quand Libé vom­it Lau­rence Ferrari