Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Au secours : Tapie est là !
Publié le 

22 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Au secours : Tapie est là !

Au secours : Tapie est là !

Marseille tremble ! L’arrivée de l’homme d’affaire aux commandes de Nice-Matin, Var-Matin, Corse Matin et surtout La Provence, ne semble pas plaire à tout le monde…

Ain­si, Libéra­tion du 20 décem­bre titre « Bernard Tapie : main basse sur la presse », avec en « une », la pho­to du nou­veau patron de presse, l’œil som­bre, sur fond noir. Dans son édi­to­r­i­al, Eric Decouty dénonce une « pap­inade », en sou­venir des prouess­es foot­bal­lis­tiques de Jean-Pierre Papin, ancien joueur de l’Olympique de Mar­seille, de l’époque Tapie : « acheter un jour­nal, pour con­quérir la ville promise… Mais, passé le choc en imag­i­nant Bernard Tapie en patron de presse — quand on se sou­vient qu’il pou­vait box­er un jour­nal­iste coupable d’avoir écrit un papi­er déplaisant -, appa­raît l’image du politi­cien du siè­cle dernier, traî­nant tou­jours son chapelet de casseroles et usant de méth­odes d’un autre temps ». Le quo­ti­di­en con­sacre trois pages à l’évène­ment, rap­pelant que « les rela­tions entre le busi­ness­man et la presse mar­seil­laise ont tou­jours été ten­dues ».

Plus mesuré, Serge Merci­er, élu au comité d’en­tre­prise de La Provence, se plaint dans L’Ex­press. « Il y a de grandes inter­ro­ga­tions et beau­coup d’in­quié­tudes chez les jour­nal­istes. Quels sont les réels pro­jets pour notre groupe de Tapie et Her­sant ? Quelles sont les inten­tions poli­tiques de Bernard Tapie ? »

Le syn­di­cat nation­al des jour­nal­istes (SNJ-CGT) a, quant à lui, pub­lié un com­mu­niqué, dénonçant « un scan­dale absolu » : « les jour­nal­istes ont toutes les raisons d’être inqui­ets de cette asso­ci­a­tion, dont l’un des dirigeants a quand même con­nu la prison et n’est pas à l’abri de nou­veaux démêlés avec la jus­tice ». Et le syn­di­cat de son­ner les trompettes de l’in­sur­rec­tion : « l’information est en dan­ger » !

Côté poli­tique, on ne rigole pas plus que chez les jour­nal­istes. « On n’a pas besoin de Bernard Tapie », clame haut et fort Patrick Menuc­ci, pré­ten­dant social­iste déclaré à la mairie de Mar­seille, se posant, sur France Info, lui aus­si, en défenseur du quo­ti­di­en provençal. « On con­naît les pra­tiques de Bernard Tapie. On peut s’in­quiéter aujour­d’hui, quand on est mar­seil­lais ». Jean-Claude Gaudin, maire de Mar­seille, inter­rogé par le site d’in­for­ma­tion local Mars­ac­tu, s’est quant à lui réjoui de voir un Français repren­dre les titres, « plutôt qu’un émir du Qatar ou un Belge même si c’est à la mode », ajoutant tout de même « qu’en poli­tique, quand on dit ” jamais”, ça veut dire “pas pour l’in­stant” ». En d’autres ter­mes, cha­cun en est sûr : Bernard Tapie n’a pas renon­cé à se présen­ter aux prochaines munic­i­pales à Mar­seille.

Ce dernier l’a cepen­dant démen­ti devant la rédac­tion de La Provence : « il faut être con pour croire que parce que tu as tel jour­nal, tu peux te présen­ter à la mairie et la gag­n­er ». Durant cette ren­con­tre avec les employés du jour­nal, Bernard Tapie a égale­ment annon­cé l’in­stau­ra­tion d’une « charte d’at­ti­tude » pour les jour­nal­istes, les invi­tant à tra­vailler sur les « faits, rien que les faits », souhai­tant enfin que « l’i­den­tité du jour­nal soit forte ».

Il y a quelques années, l’homme d’af­faire répé­tait sou­vent : « A quoi ça sert d’a­cheter un jour­nal, quand on peut acheter un jour­nal­iste ? » Vis­i­ble­ment, aujour­d’hui, acheter un jour­nal est beau­coup plus sim­ple.

Source : Libéra­tion. Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo Europe1

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision