Accueil | Actualités | Médias | Arthur file à la belge
Pub­lié le 6 juin 2014 | Éti­quettes : , , ,

Arthur file à la belge

« Arthur est résident fiscal français, acquitte ses impôts en France, et continuera à le faire à l'avenir. »

Mais ça, c'était avant.

Selon les informations de BFM Business, l'animateur télé Arthur a décidé de quitter la France pour s'exiler en Belgique. Ce dernier a déclaré récemment sa nouvelle adresse officielle de résidence, à Uccle, une banlieue chic de Bruxelles. « Un exil qui n'est pas motivé par la gastronomie, le climat ou les paysages, mais très probablement par des raisons fiscales », écrit BFM Business.

Jacques Essebag de son vrai nom, est la 229ème fortune de France selon le magazine Challenges qui estime celle-ci à 200 millions d'euros. Cette fortune provient de la vente de la moitié de ASP (aujourd'hui Endemol France) qui lui a rapporté 305 millions d'euros entre 2001 et 2007. « Fiscalement, l'intérêt de la Belgique est limité concernant l'impôt sur le revenu, mais il n'y a pas d'impôt sur la fortune, ni sur les plus values de titres », explique Hervé Israël, avocat associé chez Holman Fenwick Willan.

Il y a un an, Arthur délocalisait sa holding Arthur World Participation Group au Luxembourg. Devant la montée au créneau d'Aurélie Filippetti, celui-ci avait juré qu'il délocalisait seulement sa holding et non sa personne. Une promesse qui n'aura tenu qu'un an.

Par ailleurs, le magazine M Belgique a publié mercredi en fin de matinée un article indiquant qu'Arthur avait aussi créé en Belgique une holding destinée à détenir ses sociétés opérationnelles françaises.

Voir aussi : Arthur délocalise sa société au Luxembourg

Crédit photo : Siren-Com via Wikimédia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This