Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Arthur file à la belge
Publié le 

6 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Arthur file à la belge

Arthur file à la belge

« Arthur est rési­dent fis­cal français, acquitte ses impôts en France, et con­tin­uera à le faire à l’avenir. »

Mais ça, c’é­tait avant.

Selon les infor­ma­tions de BFM Busi­ness, l’an­i­ma­teur télé Arthur a décidé de quit­ter la France pour s’ex­il­er en Bel­gique. Ce dernier a déclaré récem­ment sa nou­velle adresse offi­cielle de rési­dence, à Uccle, une ban­lieue chic de Brux­elles. « Un exil qui n’est pas motivé par la gas­tronomie, le cli­mat ou les paysages, mais très prob­a­ble­ment par des raisons fis­cales », écrit BFM Busi­ness.

Jacques Esse­bag de son vrai nom, est la 229ème for­tune de France selon le mag­a­zine Chal­lenges qui estime celle-ci à 200 mil­lions d’eu­ros. Cette for­tune provient de la vente de la moitié de ASP (aujour­d’hui Ende­mol France) qui lui a rap­porté 305 mil­lions d’eu­ros entre 2001 et 2007. « Fis­cale­ment, l’in­térêt de la Bel­gique est lim­ité con­cer­nant l’im­pôt sur le revenu, mais il n’y a pas d’im­pôt sur la for­tune, ni sur les plus val­ues de titres », explique Hervé Israël, avo­cat asso­cié chez Hol­man Fen­wick Willan.

Il y a un an, Arthur délo­cal­i­sait sa hold­ing Arthur World Par­tic­i­pa­tion Group au Lux­em­bourg. Devant la mon­tée au créneau d’Au­rélie Fil­ip­pet­ti, celui-ci avait juré qu’il délo­cal­i­sait seule­ment sa hold­ing et non sa per­son­ne. Une promesse qui n’au­ra tenu qu’un an.

Par ailleurs, le mag­a­zine M Bel­gique a pub­lié mer­cre­di en fin de mat­inée un arti­cle indi­quant qu’Arthur avait aus­si créé en Bel­gique une hold­ing des­tinée à détenir ses sociétés opéra­tionnelles français­es.

Voir aussi : Arthur délocalise sa société au Luxembourg

Crédit pho­to : Siren-Com via Wikimé­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision