Accueil | Actualités | Médias | Apple News, des espoirs déçus
Pub­lié le 7 juillet 2019 | Éti­quettes : , , ,

Apple News, des espoirs déçus

Non, non, non, les terribles GAFA ne sont pas le diable ! Oui, oui, oui, ils peuvent aider les médias comme le prouve Google via ses aides à la presse (Google a financé, dans des proportions inconnues et dans des conditions elles aussi inconnues les Décodeurs du Monde) ou Facebook via des applications et des formations apparemment gratuites essaient de le prouver. Apple aussi via Apple News qui se révèle bien décevant, sauf pour Apple.

Lancement en fanfare

Au printemps 2019, Tim Cook président d’Apple lance Apple News aux États-Unis et au Canada. La presse va mal ? Bon papa Apple avec son sucre d’orge sous forme d’application va arranger ça. Recette : télécharger soigneusement l’application sur votre téléphone mobile (iPhone) ou votre tablette (iPad) ou encore votre ordinateur (Mac). Quand l’icône « payer chaque mois 9,99 dollars » s’affiche cliquer immédiatement « oui » et rentrer vos coordonnées de carte bancaire. Le plat est prêt.

Vous pouvez déguster, au choix vous pourrez lire intégralement environ 300 titres de la presse anglo-saxonne, quotidiens (Wall Street journal), magazines (Time). On allait voir ce que l’on allait voir, les dollars allaient pleuvoir sur les titres partenaires. Quand on aime on ne compte pas.

Tout pour ma pomme : à la fin c’est Apple qui gagne

Ce qui devait arriver arriva. Quelques mois plus tard les éditeurs déchantent à plusieurs titres. Tout d’abord Apple garde dans ses poches la moitié des abonnements. Le solde est réparti entre les titres en fonction du temps de lecture des articles par titre et par éditeur. Mieux c’est Apple qui gère les abonnements et qui a accès aux précieuses données individuelles des abonnés : profil, coordonnées postales et bancaires etc. Toutes données monétisables par la suite. Les grands titres américains profitables comme le New York Times se sont bien gardés de s’embarquer dans l’aventure. Les GAFA soutiennent bien la presse, comme la corde soutient le pendu.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.