Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Amaury tente la centralisation pour se redresser
Publié le 

4 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Amaury tente la centralisation pour se redresser

Amaury tente la centralisation pour se redresser

Tout irait bien pour Les Éditions Amaury si le groupe familial, détenu par Marie Odile, et ses enfants, Aurore et Jean-Étienne, n’opérait que sur les manifestations sportives.

Avec 170 mil­lions d’eu­ros de CA en 2013, sa fil­iale Amau­ry sport organ­i­sa­tion (ASO) est très rentable (20% de résul­tat net). Le départe­ment “médias”, avec Le Parisien et L’Équipe, ain­si que les imprimeries de Saint-Ouen (Sicav­ic) et Mit­ry-Mory (Cen­tre d’im­pres­sion Nord Paris), est lui net­te­ment moins floris­sant. Le quo­ti­di­en région­al de l’Ile de France et le quo­ti­di­en sportif de référence ont per­du respec­tive­ment 15 et huit mil­lions d’eu­ros en 2013. Leur dif­fu­sion a reculé l’an­née dernière de 9% (DTPOJD : 250 095 ex) et de 11,3% (DTP OJD : 249 014 ex). Les recettes pub­lic­i­taires ont quant à elle chuté de 7% en moyenne sur les deux titre.

Du coup, Amau­ry souhaite con­join­te­ment trou­ver de nou­velles recettes, amélior­er son organ­i­sa­tion et réduire ses coûts. Tout en accélérant son développe­ment sur les sup­ports numériques, comme en témoigne le lance­ment prochain d’une struc­ture mai­son de réal­i­sa­tion de vidéos, Le Parisien TV, les Édi­tions Amau­ry vont regrouper à la ren­trée les ser­vices trans­ver­saux de leurs dif­férentes entités médias. Deux nou­velles fil­iales, dont Amau­ry ser­vices, seront créées pour accueil­lir fin sep­tem­bre quelque 117 salariés admin­is­trat­ifs (compt­abil­ité, paie, DRH, infor­ma­tiques). Lors de comités d’en­tre­prise, tenus mer­cre­di 2 juil­let, au Parisien, à L’Équipe, à la Singam (Sicav­ic et Cen­tre d’im­pres­sion Nord Paris), un PSE por­tant sur la sup­pres­sion con­comi­tante de 113 postes a été annon­cé. Ce delta de qua­tre emplois n’est pas le plus inquié­tant pour les syn­di­cats de l’en­tre­prise. Ils craig­nent surtout que le pas­sage des très généreux accords signés dans les deux quo­ti­di­ens (22 jours de RTT, huit semaines de con­gés payés) à un statut moins favor­able dans les nou­velles fil­iales, se fassent au détri­ment des salariés. Selon eux, la cen­tral­i­sa­tion, qui se traduira notam­ment par un trans­fert des ser­vices financiers de L’Équipe au siège du groupe à Saint-Ouen (93), n’au­rait pas seule­ment pour objec­tif une meilleure effi­cac­ité. Il s’a­gi­rait aus­si de réduire à terme la masse salar­i­ale.

Amau­ry a beau avoir réal­isé env­i­ron 650 mil­lions d’eu­ros de CA et béné­fici­er d’un résul­tat net posi­tif, il a besoin de cash. Surtout après l’an­nonce, le 3 juil­let, de la reprise de la procé­dure con­tre lui par le groupe 10 médias. L’édi­teur de l’heb­do­madaire foot­bal­lis­tique Le 10 sports réclame au groupe, déjà con­damné en févri­er 2014 à 3,5 mil­lions d’eu­ros d’a­mende par l’Au­torité de la con­cur­rence, 18 mil­lions d’eu­ros de dom­mages et intérêts pour pra­tiques anti-con­cur­ren­tielle. Amau­ry aurait ain­si prof­ité de sa posi­tion dom­i­nante pour lancer en novem­bre 2008 le quo­ti­di­en Aujour­d’hui sport, unique­ment pour couler Le 10 sport.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision