Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Amaury centralise, Morinière s’en va

3 octobre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Amaury centralise, Morinière s’en va

Amaury centralise, Morinière s’en va

3 octobre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Le projet des Éditions Amaury, qui publient Le Parisien et L’Équipe, de regrouper leurs services supports au sein d’une même filiale, a largement provoqué le départ du directeur général de la SNC L’Équipe, François Morinière.

Le groupe souhaite ain­si fusion­ner la compt­abil­ité, l’in­for­ma­tique, les ressources humaines et la fab­ri­ca­tion au sein d’A­mau­ry ser­vices, struc­ture déjà exis­tante. 113 postes y seront créées, en sub­sti­tu­tion des emplois sup­primés au sein des deux édi­teurs, L’Équipe et Le Parisien. La Société d’im­pres­sion du groupe Amau­ry (Simgam) et la Société de dif­fu­sion et de ventes du Parisien (SDVP) seraient égale­ment con­cernées par ce plan prévu pour être appliqué dès le pre­mier trimestre 2015. Si les dis­cus­sions, entamées cet été avec les syn­di­cats, doivent repren­dre courant octo­bre, la cen­tral­i­sa­tion en cours a d’ores et déjà eu une pre­mière con­séquence. Présent depuis 2008 à la tête de la SNC L’Équipe (L’E­quipe, lequipe.fr, France foot­ball, L’Équipe 21), François Morinière a préféré jeter l’éponge face à ce niveau de respon­s­abil­ité amoin­dri. Il quit­tera ses fonc­tions le 30 octo­bre. Dans un email interne daté du 1er octo­bre, il indique souhaiter “voguer vers de nou­veaux hori­zons pro­fes­sion­nels et con­stru­ire un nou­v­el équili­bre per­son­nel”. Philippe Car­li, DG des Édi­tions Amau­ry, la société éditrice de L’Équipe et du Parisien, repren­dra les fonc­tions de François Morinière, le temps de lui trou­ver un suc­cesseur. Le bureau français, basé à Paris 8e, du cab­i­net améri­cain de recrute­ment Tow­ers Wat­son a été chargé de cette mission.

François Morinière, qui part en bon terme avec son employeur, laisse un bilan plutôt posi­tif, même si la SNC L’Équipe a per­du respec­tive­ment deux et huit mil­lions d’eu­ros en 2012 et 2013 (pour 230 mil­lions d’eu­ros de CA). Les ventes du quo­ti­di­ens, à la baisse de près de 13% en 2013–2014 (DSH OJD : 236 216 ex), sont en cause pour une bonne part. Le recul de 5% con­cer­nant la pub­lic­ité est l’autre élé­ment d’explication.

L’Équipe a réa­gi sur deux plans, avec un seul objec­tif : retrou­ver l’équili­bre en 2014, au plus tard l’an­née prochaine. Entre 2012 et 2013, un plan d’é­conomies de 21 mil­lions d’eu­ros a été mis en place. Il s’est traduit notam­ment par un plan de sauve­g­arde de l’emploi qui a vu par­tir une soix­an­taine de salariés. Le groupe en a prof­ité pour réor­gan­is­er totale­ment le men­su­el France foot­ball, struc­turelle­ment défici­taire. Le titre retrou­vera la prof­itabil­ité cette année, gag­nant au pas­sage près de 7% de sa dif­fu­sion (DSH OJD : 106 159 ex, +6,6%).

Cette baisse de près de 10% des effec­tifs a con­duit con­comi­ta­m­ment L’Équipe à met­tre en place une organ­i­sa­tion omni média portée par un accord signé en avril 2014. Avec plus de six mil­lions de vis­i­teurs uniques en juin (Selon Médi­amétrie / Netat­ings), lequipe.fr réalis­era plus de 30 mil­lions d’eu­ros de CA en 2014. Le site est béné­fi­ci­aire et vient com­penser une par­tie des pertes sur le print. Sous la houlette de François Morinière, s’est aus­si agrégé au dis­posi­tif en décem­bre 2012 la chaîne sur la TNT, L’Équipe 21, qui réalise une audi­ence de 0,5% sur sa niche.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés