Accueil | Actualités | Médias | 227 millions d’euros de subventions pour la presse en 2014
Pub­lié le 16 juin 2015 | Éti­quettes : , , , , , ,

227 millions d’euros de subventions pour la presse en 2014

Comme chaque année, le ministère de la Culture a publié la liste des titres de presse les plus subventionnés.

Dans le tableau de présentation, les différents types d'aides sont bien distincts : les aides directes, les aides à la filière (distribution), les aides aux tiers (modernisation sociale), ainsi que les aides indirectes, telle que la compensation au tarif postal.

À l'arrivée de cette course peu glorieuse, Le Figaro termine en tête avec plus de 15 millions d'euros de subventions en 2014. En deuxième position, Aujourd'hui en France affiche plus de 14 millions d'euros d'aides, dont 13 427 000 euros d'aide à la filière. Suivent Le Monde avec 13 millions d'euros de subvention, La Croix avec 8 300 000 d'euros, Ouest-France avec 8 200 000 d'euros et sa diffusion colossale de 246 millions d'exemplaires par an, Libération avec 8 millions d'euros et Télérama avec 7 millions d'euros.

Bien plus bas, en 53e position, Valeurs Actuelles ne peut se vanter d'aucune aide directe et affiche un peu plus d'un million d'euros de compensation au tarif postal. De même pour L'Opinion, quotidien libéral lancé par Nicolas Beytout il y a deux ans, qui affiche, comme VA, de bons résultats malgré l'absence de subventions directes.

Au total, en 2014, l'État aura déversé près de 227 millions d'euros pour tenter de maintenir en vie une presse à l'agonie, dont la situation ne s'arrange pas avec les années.

Télécharger le tableau complet

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This