Portrait : François-Régis Hutin
Ouest-France : une pub pour la Manif pour tous fait polémique

Ouest-France : une pub pour la Manif pour tous fait polémique

Télécharger en PDF

Décidément, il ne fait pas bon d’afficher des encarts publicitaires de la Manif pour tous dans les colonnes des journaux.

Après Pierre Bergé poussant un coup de gueule après une publicité dans Le Monde, c’est au tour des syndicats de Ouest-France de s’indigner suite à la publication d’un appel à la mobilisation pour la Manif pour tous du dimanche 2 février, publié mercredi et vendredi dans les éditions pour la Mayenne et le Calvados. L’encart publicitaire appelait le lecteur à la mobilisation « pour la défense de l’intérêt supérieur de l’enfant et de la famille » ainsi que « contre la PMA et GPA pour tous » et « la théorie du genre à l’école ».

« Au fil des ans, ce qui était inconcevable à Ouest-France, comme accepter des publicités émanant de partis politiques ou susceptibles de heurter la conscience de nos lecteurs, est donc devenu possible! », écrivent la CGT, la CFDT et le SNJ dans un communiqué. À l’AFP, Max Fougery, délégué syndical SNJ s’interroge : « Au nom d’une situation économique qui est actuellement alarmante, du moins préoccupante, faut-il franchir certaines limites? Unanimement, nous disons non! » Et de poursuivre en estimant que cela « remet en cause des principes comme par exemple l’engagement de ne pas heurter les convictions des lecteurs ».

Dans son côté, dans un communiqué lu à l’AFP, la direction du journal s’est dite « indignée » par ces accusations. « La direction rappelle qu’elle a toujours publié les appels à toutes les manifestations de droite, de gauche ou du centre qui lui ont été envoyés dans la mesure où ceux-ci étaient conformes à nos règles démocratiques, républicaines et aussi à la déontologie du journal », écrit-elle à l’attention des syndicats. Et de conclure : « Quant à la publicité politique, la direction rappelle qu’elle s’est abstenue de publier quelque publicité que ce soit de quelque parti que ce soit tant que la question du financement de ces partis n’était pas clarifiée. »

Télécharger notre infographie du groupe Ouest-France

Crédit photo : operabis via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook