Accueil | Actualités | Médias | Yves de Kerdrel sur écoute ?
Pub­lié le 13 août 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Yves de Kerdrel sur écoute ?

C'est du moins ce qu'affirme, dans un tweet du 8 août, le patron de Valeurs Actuelles et chroniqueur du Figaro : « Compte Twitter piraté pour la troisième fois en une semaine + écoutes téléphoniques : voilà ce qui arrive quand on critique Manuel Valls ». De même, celui-ci précise au Figaro, avoir repéré « des agents en civil à plusieurs reprises au bas du journal ».

Selon lui, la cause de ces écoutes téléphoniques seraient, le dossier publié dans le dernier numéro de l'hebdomadaire de droite libérale sur Nicolas Bernard-Buss, jeune militant de la Manif pour tous, condamné à de la prison ferme à la fin du mois de juin dernier.

Le lendemain, Geoffroy Lejeune, également journaliste à Valeurs Actuelles faisait les mêmes constatations, lui aussi sur son compte twitter : « mon compte Twitter aussi piraté hier soir. Et une voiture banalisée rôde autour du journal depuis l'enquête sur Nicolas ».

Autre raison de cet espionnage, selon Yves de Kerdrel, cité par Le Monde, la « proximité personnelle » de l'hebdomadaire avec Nicolas Sarkozy.

Côté ministère, on dément et une source « proche du ministère de l'intérieur », interrogée par Le Figaro, dénonce des « accusations sans fondement, qui relèvent de l'imagination et du pur fantasme ».

En attendant d'en savoir un peu plus, on peut d'ores et déjà remarquer que dans cette affaire, le patron de Valeurs Actuelles n'a pas reçu beaucoup de soutien public de ses confrères...

Source : Le Figaro - Crédit photo : WansquareTV via Youtube

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This