Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Xavier Niel heureux au Monde, malheureux chez Free

7 septembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Xavier Niel heureux au Monde, malheureux chez Free

Xavier Niel heureux au Monde, malheureux chez Free

Accueil | Veille médias | Xavier Niel heureux au Monde, malheureux chez Free

Xavier Niel heureux au Monde, malheureux chez Free

7 septembre 2019

Si Xavier Niel (son infographie) semble en mesure de contrer l’offensive de Matthieu Pigasse et Daniel Kretinsky pour le contrôle du quotidien Le Monde, ses ambitions chez Free souffrent de la concurrence et de son différend avec le groupe BFMTV/RMC.

Plus de revenus au total, moins d’abonnés en France, moins de bénéfices

Au pre­mier semes­tre 2019, Free perd près de 100.000 clients (92.000 exacte­ment) tant sur le fixe que surtout sur le mobile. Para­doxale­ment le chiffre d’affaires aug­mente de près de 8% à 2,5 mil­liards d’euros alors que le béné­fice recule de 60% à un peu plus de 90M€. Le groupe est tiré en vol­ume par l’Italie annonçant près de 4 mil­lions d’abonnés fin juin 2019.

Augmentation du panier moyen mais l’Italie coûte cher

La con­quête de parts de marché en Ital­ie sem­ble effi­cace mais au prix d’une baisse de béné­fices. En France le groupe gagne des abon­nés sur la fibre et prof­ite d’une hausse du panier moyen sur le mobile, les clients s’abonnant plus facile­ment à des offres pre­mi­um. Au même moment la guerre fait rage avec les chaines BFM er RMC qui ne sont plus dif­fusées sur Free depuis le 27 août 2019. Xavier Niel accuse BFM TV de lui avoir fait per­dre des abon­nés à la suite de la com­mu­ni­ca­tion néga­tive des chaines (dont l’actionnaire prin­ci­pal est Patrick Drahi qui con­trôle le con­cur­rent SFR). Il vient de dépos­er plainte auprès du CSA pour « com­mu­ni­ca­tion men­songère et trompeuse ».

Au même moment Free se donne un peu d’air en reven­dant la majorité (51%) d’une société qui gère sont parc fibres optiques dans les zones peu dens­es à InfraVia pour une somme estimée à 300M€.

Crédit pho­to : MEDEF via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés