Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les Suisses ont dit non à une aide supplémentaire aux médias

26 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Les Suisses ont dit non à une aide supplémentaire aux médias

Les Suisses ont dit non à une aide supplémentaire aux médias

26 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Sacrés Suisses ! Le pays, souvent dominé par les intérêts économiques des multinationales du pays, a su conserver ses votations sur les sujets les plus divers. On votait ainsi le 13 février 2022 sur la fin de l’expérimentation animale (rejet à 79%), une meilleure protection des jeunes contre le tabac (adoption à 57%), une baisse de certains impôts pour les entreprises (rejet à 63%) et un nouveau train d’aide aux médias (rejet à 55%).

Un joli pactole en vue

Les mesures rejetées à 55% auraient inclus :

  • Prise en charge par la Con­fédéra­tion d’une par­tie du coût de dis­tri­b­u­tion de la presse par la Poste. Cette aide passerait de 50 mil­lions de francs par an à120 millions.
  • Un sou­tien direct aux médias en ligne payants. La Con­fédéra­tion verserait 30 mil­lions de francs pour accom­pa­g­n­er leur tran­si­tion numérique.
  • Un sou­tien aux écoles de jour­nal­isme, à l’agence de presse nationale, au Con­seil suisse de la presse et à des pro­jets infor­ma­tiques. Une enveloppe qui passerait de 5 mil­lions de francs à 28 mil­lions annuels.
  • La part de la rede­vance radio-tv des­tinée aux radios et télévi­sions privées passerait de 4–6% à 6–8%, une hausse de 28 millions.

Un rejet des médias et des journalistes

Si les sondages prévoy­aient une issue ser­rée, le résul­tat ne le fut pas. Dix points d’avance pour le non. Avec un résul­tat con­trasté entre can­tons fran­coph­o­nes et ger­manophones. Tous les can­tons alé­maniques ont voté non sauf deux, tous les can­tons romands ont voté oui sauf le Valais.

Com­ment inter­préter ce résul­tat ? Incon­testable­ment comme une mesure de défi­ance envers les médias et les jour­nal­istes. Une majorité de Suiss­es n’a pas oublié les déc­la­ra­tions du prési­dent du groupe Ringi­er – un des deux grands groupes de presse du pays avec Tame­dia – annonçant en 2021 « Nous voulons soutenir le gou­verne­ment avec nos reportages ». Comme le note Slo­bo­dan Despot dans l’Antipresse du 20 févri­er 2022 :

« Ce jour­nal­isme-là ressem­ble au jour­nal­isme comme l’agent de sécu­rité ressem­ble au sol­dat. Il sera rem­placé par des chroniques du réel de plus en plus indépen­dantes, intrépi­des et antag­o­nistes à mesure que les dou­ves se creuseront entre la tour d’ivoire de la nomen­klatu­ra et la pop­u­la­tion exas­pérée qui l’entretient. »

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés