Accueil | Actualités | Médias | Valeurs Actuelles poursuivi pour provocation à la haine envers les musulmans
Pub­lié le 17 décembre 2014 | Éti­quettes : ,

Valeurs Actuelles poursuivi pour provocation à la haine envers les musulmans

Suite à une couverture représentant une Marianne voilée, le directeur de la publication de Valeurs Actuelles, Yves de Kerdrel, a été ce mardi poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la haine envers les musulmans.

Parue le 22 septembre 2013, la couverture était accompagnée de plusieurs titres comme « Naturalisés, l'invasion qu'on cache », « Deux Français sur trois contre les naturalisations massives de Valls », « Islam, immigration: comment la gauche veut changer le peuple » ou encore « Le poids des musulmans n'a cessé d'augmenter ».

Pour l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui a saisi la justice en demandant un euro de dommages et intérêts, il s'agit là d'une « rhétorique martiale et xénophobe de l'invasion, nécessairement tournée vers un appel à la "résistance" contre l'envahisseur », une rhétorique du « complot » et « de l'image d'une République islamisée, submergée par le nombre et le "poids des musulmans", voilée en signe de soumission à un islam conquérant ».

Pour l'association qui s’est portée partie civile, il s'agit là de « procédés racoleurs de basse propagande utilisés par "l'hebdomadaire de la droite décomplexée" comme il se définit (qui) tendent à répandre les pires préjugés à l'encontre des musulmans de France, au risque de les exposer au ressentiment de tous et à la violence de certains ».

Le directeur de la publication de l'hebdomadaire, dont les ventes ne cessent d'augmenter, à quant à lui estimé qu'il n'y avait « aucune incitation à la haine raciale », « aucune xénophobie » et que le mot « invasion » n'avait rien « d'injurieux ou d'excessif ».

Yves de Kerdrel a jugé que l'utilisation d'une Marianne, symbole de la République, portant un voile visait à montrer que « démographiquement, petit à petit, la France peut devenir une France qui sera assez largement islamisée ». Ce n'est, pour lui, « pas de la stigmatisation ». « On a fait notre travail de journalistes », conclut-il.

Voir également notre portrait d'Yves de Kerdrel

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This