Accueil | Actualités | Médias | Valeurs Actuelles poursuivi pour provocation à la haine envers les musulmans
Pub­lié le 17 décembre 2014 | Éti­quettes : ,

Valeurs Actuelles poursuivi pour provocation à la haine envers les musulmans

Suite à une couverture représentant une Marianne voilée, le directeur de la publication de Valeurs Actuelles, Yves de Kerdrel, a été ce mardi poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la haine envers les musulmans.

Parue le 22 septembre 2013, la couverture était accompagnée de plusieurs titres comme « Naturalisés, l'invasion qu'on cache », « Deux Français sur trois contre les naturalisations massives de Valls », « Islam, immigration: comment la gauche veut changer le peuple » ou encore « Le poids des musulmans n'a cessé d'augmenter ».

Pour l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui a saisi la justice en demandant un euro de dommages et intérêts, il s'agit là d'une « rhétorique martiale et xénophobe de l'invasion, nécessairement tournée vers un appel à la "résistance" contre l'envahisseur », une rhétorique du « complot » et « de l'image d'une République islamisée, submergée par le nombre et le "poids des musulmans", voilée en signe de soumission à un islam conquérant ».

Pour l'association qui s’est portée partie civile, il s'agit là de « procédés racoleurs de basse propagande utilisés par "l'hebdomadaire de la droite décomplexée" comme il se définit (qui) tendent à répandre les pires préjugés à l'encontre des musulmans de France, au risque de les exposer au ressentiment de tous et à la violence de certains ».

Le directeur de la publication de l'hebdomadaire, dont les ventes ne cessent d'augmenter, à quant à lui estimé qu'il n'y avait « aucune incitation à la haine raciale », « aucune xénophobie » et que le mot « invasion » n'avait rien « d'injurieux ou d'excessif ».

Yves de Kerdrel a jugé que l'utilisation d'une Marianne, symbole de la République, portant un voile visait à montrer que « démographiquement, petit à petit, la France peut devenir une France qui sera assez largement islamisée ». Ce n'est, pour lui, « pas de la stigmatisation ». « On a fait notre travail de journalistes », conclut-il.

Voir également notre portrait d'Yves de Kerdrel

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This