Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Valeurs Actuelles condamné en appel pour sa une sur les Roms

11 décembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Valeurs Actuelles condamné en appel pour sa une sur les Roms

Valeurs Actuelles condamné en appel pour sa une sur les Roms

11 décembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Nouvel épisode dans la série « la liberté d’expression se porte à merveille ».

Valeurs Actuelles condamné en appel pour sa une sur les Roms

Valeurs Actuelles con­damné en appel pour sa une sur les Roms

Après une pre­mière con­damna­tion pour la cou­ver­ture représen­tant une Mar­i­anne voilée, Valeurs Actuelles a de nou­veau écopé d’une peine en appel à une semaine d’in­ter­valle.

Mer­cre­di 9 décem­bre 2015, le directeur de la pub­li­ca­tion du jour­nal, Yves de Ker­drel, a été con­damné en appel à 2 000 euros d’a­mende pour « provo­ca­tion à la dis­crim­i­na­tion, la haine ou la vio­lence envers les Roms ». Le 5 mars dernier, il avait fait appel d’une amende de 3 000 euros.

Valeurs Actuelles devra ain­si pub­li­er dans ses colonnes un com­mu­niqué soulig­nant le car­ac­tère « par­ti­c­ulière­ment stig­ma­ti­sant » de son dossier pub­lié en août 2013. Par ailleurs, Yves de Ker­drel et la société Val­monde, éditrice du titre, devront vers­er sol­idaire­ment 2 000 euros de dom­mages et intérêts à la Licra et 1 euro à l’as­so­ci­a­tion la Voix des Roms, ain­si qu’à la Mai­son des Potes.

Si les avo­cats des par­ties plaig­nantes se sont réjouis de cette con­damna­tion, jugeant bizarrement « qu’il y a des choses qui ne se dis­ent pas » (même quand ces choses exis­tent ?), Yves de Ker­drel a quant à lui souligné l’aspect poli­tique de ce juge­ment. Pour ce dernier, cette con­damna­tion « s’in­scrit dans un con­texte où Médi­a­part vient de béné­fici­er d’une amnistie fis­cale de 4 mil­lions d’eu­ros sans que cela n’émeuve per­son­ne et où nous avons été exclu du sys­tème des aides au plu­ral­isme par le décret Pel­lerin du 6 novem­bre ». « Pour moi, il s’ag­it d’une déci­sion poli­tique davan­tage que d’une déci­sion judi­ci­aire et je le regrette beau­coup », a‑t-il conclu.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés