Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Une guerre sans nom entre La Dépêche du Midi et le maire de Toulouse
Une guerre sans nom entre La Dépêche du Midi et le maire de Toulouse

19 février 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Une guerre sans nom entre La Dépêche du Midi et le maire de Toulouse

Une guerre sans nom entre La Dépêche du Midi et le maire de Toulouse

Une guerre sans nom entre La Dépêche du Midi et le maire de Toulouse

Pour La Dépêche du Midi, le maire de Toulouse n’a pas de nom. C’est ce qu’a dénoncé Jean-Luc Moudenc, élu de la ville rose, sur son compte Twitter.

« Par souci de cohérence avec les arti­cles du quo­ti­di­en région­al qui ban­nis­sent mon nom, je renomme mon compte en “Le Maire de Toulouse” », a tweeté M. Moudenc. Celui-ci réagis­sait à un reportage du « Petit Jour­nal » de Canal+, qui s’in­téres­sait à l’in­flu­ence du nou­veau min­istre Jean-Michel Baylet sur la ligne édi­to­ri­ale du jour­nal, dont il est le propriétaire.

Dans le reportage, le jour­nal­iste Olivi­er Cim­pel­lo, délégué SNJ de La Dépêche, con­fi­ait qu’« au cours de con­férences de rédac­tion à Toulouse, il était pré­cisé quand il fal­lait dire “le maire de Toulouse” ou ne pas dire “Jean-Luc Moudenc” ». En véri­fi­ant, les équipes de Yann Barthès ont par ailleurs pu con­stater que, récem­ment, le nom du maire de Toulouse avait été peu men­tion­né dans les colonnes du journal.

Pour sa défense, La Dépêche du Midi a pub­lié, jeu­di 18 févri­er 2016, un édi­to­r­i­al inti­t­ulé « Moudenc… pour la 5 056e fois », où le jour­nal invite tous les lecteurs à véri­fi­er par eux-mêmes, via le moteur de recherche du site, le nom­bre d’oc­cur­rences à la recherche du mot-clé « Moudenc ».

Dans un livre récent paru chez Flam­mar­i­on (La République des rumeurs), le jour­nal­iste Alexan­dre Duy­ck s’en­tre­tient avec Ysabel Baud­is, femme de Dominique Baud­is, injuste­ment mis en cause dans une affaire liée au tueur en série Patrice Alè­gre. Dans cet ouvrage, celle-ci explique : « Je sais par con­tre que les Baud­is et les Baylet s’op­po­saient poli­tique­ment ; que le père de Dominique [Pierre, maire de Toulouse entre 1971 et 1983, NDLR] était rarement nom­mé dans La Dépêche, le plus sou­vent il n’avait pas de nom, c’é­tait le maire. » 

Vis­i­ble­ment une vieille habi­tude donc à La Dépêche du Midi

Voir aussi  Quotidien de Yann Barthès : la morgue

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.