Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un nouveau président pour l’INA

21 mai 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Un nouveau président pour l’INA

Un nouveau président pour l’INA

Laurent Vallet remplacera Agnès Saal à la tête de l’Institut national de l’audiovisuel (INA).

Mer­cre­di 20 mai, le con­seil des min­istres a tranché en faveur du directeur général de l’In­sti­tut pour le finance­ment du ciné­ma et des indus­tries cul­turelles (IFCIC), qui était en con­cur­rence avec Carine Cam­by, Déléguée Générale à la Cité inter­na­tionale uni­ver­si­taire de Paris et con­seiller maître à la Cour des comptes.

Âgé de 45 ans, Lau­rent Val­let dirige depuis 2002 l’Insti­tut pour le Finance­ment du Ciné­ma et des Indus­tries Cul­turelles (IFCIC), un étab­lisse­ment de crédit agrée par le Min­istère de la Cul­ture qui est chargé de faciliter l’accès au finance­ment ban­caire du monde de la cul­ture. Diplômé de Sci­ence Po Paris, de l’École des Hautes Études Com­mer­ciales de Paris (HEC) et ancien élève de l’École nationale d’ad­min­is­tra­tion (ENA), Lau­rent Val­let peut se van­ter d’un CV bien fourni, mais c’est aus­si pour son « expéri­ence » qu’il a été choisi.

Il a débuté sa car­rière au min­istère des finances en 1995, où il a inté­gré le cab­i­net de Lau­rent Fabius. Par­ti en 2002 diriger l’IF­CIC, il s’y est créé « un solide réseau dans le monde cul­turel », note Le Monde, au point qu’en juin 2013 il rédi­ge un rap­port sur les rela­tions entre pro­duc­teurs et dif­fuseurs dans l’in­dus­trie cul­turelle à la demande de la min­istre Aurélie Filippetti.

En mars 2014, il avait déjà pos­tulé à la prési­dence de l’I­NA lorsque Math­ieu Gal­let avait été nom­mé PDG de Radio France. C’est finale­ment Agnès Saal qui avait été choisie. Mais la démis­sion de cette dernière suite à ses dépens­es de taxi lui a offert une nou­velle chance.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.