Accueil | Actualités | Médias | Notes de taxi : Agnès Saal exclue 2 ans de la fonction publique
Pub­lié le 5 janvier 2016 | Éti­quettes : ,

Notes de taxi : Agnès Saal exclue 2 ans de la fonction publique

Depuis le scandale lié à ses importants frais de taxi alors qu'elle dirigeait l'INA, Agnès Saal était en sursis.

Après des mois de procédure administrative et plusieurs commissions interministérielles, la décision a été prise par le chef de l'État. Comme cela lui incombait, François Hollande a ainsi décidé d'exclure de la fonction publique, par décret, l'ex-présidente de l'Institut national de l'Audiovisuel pour deux ans, dont six mois ferme.

En avril dernier, les notes exorbitantes de frais de taxi de Mme Saal avaient été révélées dans la presse. En tout, l'énarque avait en effet dépensé 40 000 euros, dont plus de 6 000 euros pour des trajets effectués par son fils (ce qui lui vaut de faire l'objet de deux enquêtes distinctes, ouvertes par les parquets de Créteil et Paris), le tout alors qu'elle disposait d'un véhicule privé avec chauffeur…

Lors de sa présidence du centre Georges-Pompidou, Agnès Saal avait déjà abusé de l’argent du contribuable. En sept ans passés à la tête de l’établissement public, elle aurait selon L’Express dépensé 400 000 euros de notes de taxi

Ces révélations avaient alors entraîné sa démission (puis son recasage au ministère de la Culture...).

Quoi qu'il en soit, les soutiens de l'énarque ont d'ores et déjà demandé, suite au décret présidentiel, un recours gracieux. Ils envisagent également d'adresser une lettre au président pour lui demander de revenir sur sa décision…

Crédit photo : Remi_Mathis via Wikimedia (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This