Accueil | Actualités | Médias | 41 000 euros de taxi : le détail des dépenses d’Agnès Saal
Pub­lié le 1 mai 2015 | Éti­quettes : , ,

41 000 euros de taxi : le détail des dépenses d’Agnès Saal

Poussée à la démission par la ministre de la Culture, Agnès Saal, ex-présidente de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) n'en a sans doute pas fini avec les ennuis.

On connaissait le montant de ses frais de taxis, on en connaît désormais le détail grâce à Challenges.fr, qui a eu accès au rapport. Ainsi pendant 10 mois la présidente de l'INA aura-t-elle rémunéré des taxis jusqu'à atteindre une facture de 41 000 euros.

Dans le dossier de 68 pages, on peut relever 226 courses les week-ends et jours fériés (lorsque son chauffeur attitré n'était pas disponible), mais surtout 204 trajets au nom de son fils pour un montant de 7 600 euros. Aussi, selon Challenges, le rapport dévoile des trajets, 22 en tout, « dont les dates et les horaires se déroulent au même moment alors que la personne transportée est la même et alors même que les lieux de prise en charge et de destination sont différents voire géographiquement opposés ».

Pire, certaines factures mentionnent des temps d'attente abusifs, le tout aux frais du contribuable. Exemple : le 3 juillet, une course est facturée 253 euros entre 17h30 et 21h24... dont 1h40 de temps d'attente. Agnès Saal utilisait ici son taxi comme un chauffeur privé, chargé de l'attendre en laissant le compteur tourner.

« Au-delà de ces anomalies, il reste étonnant de voir des courses dans les jours ouvrables de la semaine avec comme passager Mme Saal alors même qu'elle dispose d'un véhicule de l'entreprise », pointe également le rapport. Si Mme Saal a d'ores et déjà démissionné, des suites juridiques devraient être données à cette affaire.

Crédit photo : xmangel et cberthel via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This