Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un journaliste agressé par des agents de Montreuil

7 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un journaliste agressé par des agents de Montreuil

Un journaliste agressé par des agents de Montreuil

7 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Dans une vidéo publiée sur leur site internet, Les Inrockuptibles font part de violences d’agents municipaux de Montreuil à l’égard d’un journaliste.

Ce dernier, présent à titre per­son­nel à un con­cert à Mon­treuil, a remar­qué la présence du directeur des « agents de sur­veil­lance de la voie publique » (ASVP), Denis Hochard, sur lequel il mène juste­ment une enquête au sujet de vio­lences et déra­pages sur la voie publique de ces agents munic­i­paux recrutés sans con­cours, et qui ne béné­fi­cient d’aucun pou­voir de police, leur rôle étant théorique­ment lim­ité aux infrac­tions liées au sta­tion­nement auto­mo­bile. Remar­quant que les agents présents – pour la sécu­rité du con­cert – por­taient, pour cer­tains, des grenades lacry­mogènes – alors qu’ils ne sont pas habil­ités à en porter –, le jour­nal­iste prend une pho­to avec son smartphone.

Ce dernier se ver­ra immé­di­ate­ment men­acé par Denis Hochard et ses hommes. Mis à terre et bous­culé, il se fera con­fis­quer son télé­phone devant son refus d’effacer la pho­to. Sur la vidéo, on peut enten­dre, lors de l’altercation, M. Hochard déclar­er : « Casse-toi, je vais te démon­ter ta gueule », ou encore « Tu vas te le met­tre dans ton cul ton appareil ! »

Le jour­nal­iste, qui explique avoir reçu trois jours d’ITT pour une hémor­ragie à l’œil, a déposé plainte pour « vio­lences aggravées ». La ver­sion de l’ASVP est toute autre : celui-ci affirme avoir été invec­tivé et traité de « facho ». Il déclare que l’homme se trou­vait dans un état sec­ond et aurait crié « mil­ice » et « mort aux vach­es », ce que la vidéo ne mon­tre pour­tant à aucun moment.

Denis Hochard a été mis à pied pour « faute pro­fes­sion­nelle grave » par le maire de la ville, Dominique Voynet, déjà alertée par le passé des com­porte­ments de « cow-boy » de ses agents, mais qui n’avait rien fait.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo Les Inrock­upt­ibles via Youtube (DR)

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés