Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Un journaliste agressé par des agents de Montreuil
Un journaliste agressé par des agents de Montreuil

7 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Un journaliste agressé par des agents de Montreuil

Un journaliste agressé par des agents de Montreuil

Un journaliste agressé par des agents de Montreuil

Dans une vidéo publiée sur leur site internet, Les Inrockuptibles font part de violences d’agents municipaux de Montreuil à l’égard d’un journaliste.

Ce dernier, présent à titre per­son­nel à un con­cert à Mon­treuil, a remar­qué la présence du directeur des « agents de sur­veil­lance de la voie publique » (ASVP), Denis Hochard, sur lequel il mène juste­ment une enquête au sujet de vio­lences et déra­pages sur la voie publique de ces agents munic­i­paux recrutés sans con­cours, et qui ne béné­fi­cient d’aucun pou­voir de police, leur rôle étant théorique­ment lim­ité aux infrac­tions liées au sta­tion­nement auto­mo­bile. Remar­quant que les agents présents – pour la sécu­rité du con­cert – por­taient, pour cer­tains, des grenades lacry­mogènes – alors qu’ils ne sont pas habil­ités à en porter –, le jour­nal­iste prend une pho­to avec son smartphone.

Ce dernier se ver­ra immé­di­ate­ment men­acé par Denis Hochard et ses hommes. Mis à terre et bous­culé, il se fera con­fis­quer son télé­phone devant son refus d’effacer la pho­to. Sur la vidéo, on peut enten­dre, lors de l’altercation, M. Hochard déclar­er : « Casse-toi, je vais te démon­ter ta gueule », ou encore « Tu vas te le met­tre dans ton cul ton appareil ! »

Le jour­nal­iste, qui explique avoir reçu trois jours d’ITT pour une hémor­ragie à l’œil, a déposé plainte pour « vio­lences aggravées ». La ver­sion de l’ASVP est toute autre : celui-ci affirme avoir été invec­tivé et traité de « facho ». Il déclare que l’homme se trou­vait dans un état sec­ond et aurait crié « mil­ice » et « mort aux vach­es », ce que la vidéo ne mon­tre pour­tant à aucun moment.

Denis Hochard a été mis à pied pour « faute pro­fes­sion­nelle grave » par le maire de la ville, Dominique Voynet, déjà alertée par le passé des com­porte­ments de « cow-boy » de ses agents, mais qui n’avait rien fait.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo Les Inrock­upt­ibles via Youtube (DR)

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».